Marquinhos ; l´homme providentiel de l´entrejeu parisien
à la uneArticleL'équipeLe ClubLes joueursMise en place tactique

Les limites de Marquinhos au milieu

Thomas Tuchel a donc décidé d’installer Marquinhos en 6, devant la défense. Au-delà d’une sensibilité football différente, positionner le brésilien à ce poste pose des problèmes concrets pour le jeu du PSG. Explications.

On l’a dit plusieurs fois : oui, un joueur de foot doit être capable de jouer à plusieurs postes, mais en fonction de ses caractéristiques, de ses compétences mais aussi de l’équipe qui l’entoure.

Depuis des mois, Thomas Tuchel a décidé de faire de Marquinhos son milieu de terrain devant la défense. Cela pouvait se comprendre ou se tenter quand derrière il y avait Thiago Silva en défense centrale. Mais déjà, on pouvait quand même se demander pourquoi avoir fait venir Gueye, Paredes et Herrera, en plus de la présence de Verratti, si c’était pour mettre Marquinhos à ce poste.

Aujourd’hui, le PSG a recruté Danilo Pereira. Lui, c’est un vrai milieu défensif, que ce soit à Porto ou en sélection portugaise. Contrairement aux autres milieux, il ne peut pas jouer relayeur. C’est donc la fameuse sentinelle qui manquait au PSG. Mais l’entraineur allemand a décide que le portugais serait replacé en défense centrale pour que Marquinhos évolue, lui, en milieu de terrain.

Marquinhos limité au milieu

Le capitaine parisien a réalisé des prestations intéressantes à ce poste, mais il faut rappeler contre qui et dans quel contexte. À Liverpool (défaite 3-2), il avait été catastrophique. Normal, les reds avaient mis de la densité au milieu et un pressing important. Face au Real Madrid (victoire 3-0), il avait été très bon. Normal, il évoluait dans un milieu à trois mais surtout face à une équipe méconnaissable dans laquelle il manquait Modric et Ramos. Les madrilènes n’avaient alors exercé aucun pressing. C’est d’ailleurs lors de ce match que Gueye s’était baladé au milieu. Alors oui, le brésilien peut dépanner au milieu mais ses limites sont trop criantes dès que le niveau s’élève.

Milieu de terrain, c’est un poste spécifique. Il faut savoir jouer dans la densité. Il faut avoir la qualité technique pour jouer en une ou deux touches de balle avec justesse. Il faut savoir prendre les informations tout autour de soi très rapidement. Il faut également avoir une position de corps spéciale pour voir le maximum de terrain et pouvoir rapidement jouer vers l’avant. En défense, Marquinhos a le jeu devant lui. En défense, il est moins pressé, harcelé qu’au milieu et a donc plus de temps pour préparer une passe courte ou longue.

Toutes ces compétences, ces caractéristiques, s’acquièrent pendant la formation. Au milieu, tout doit aller plus vite. Si on veut aller plus loin, il est plus facile pour un milieu de terrain de dépanner derrière que pour un défenseur de dépanner au milieu.

Thiago Motta ne possédait pas une vitesse exceptionnelle. En revanche, dans l’orientation du corps, il était exceptionnel. Dans la densité, sa qualité technique lui permettait en une touche de trouver un partenaire. D’ailleurs, après cette passe, un déplacement sur seulement un ou deux mètres lui permettait d’être disponible et orienté pour jouer vers l’avant. Tout ce que ne sait pas faire Marquinhos.

Quel est mon meilleur collectif ?

Désormais, les questions que Tuchel doit se poser sont les suivantes : mon équipe est-elle meilleure avec un triangle KimpembeMarquinhosDanilo ou KimpembeDaniloMarquinhos ? Ma ligne défensive est-elle plus performante avec KimpembeDanilo ou KimpembeMarquinhos ? Pour pouvoir défendre en avançant et positionner un bloc haut mais compact tout en étant performant dans la gestion de la profondeur, vaut-il mieux avoir Marquinhos ou Danilo derrière ? Enfin, parce que le football c’est quand-même mieux avec le ballon, est-ce que mon équipe est plus performante dans l’utilisation du ballon (et toujours en imaginant un adversaire qui met de la densité) avec Marquinhos au milieu ou avec Danilo ?

Pour terminer, Thomas Tuchel ne doit plus penser son équipe en terme d’individualités mais de collectif. Quel doit être le positionnement de chacun pour que mon équipe soit la meilleure possible ? Parce que peut-être que dans l’absolu, Marquinhos est un meilleur joueur que Danilo, mais est-ce que mon collectif est meilleur quand le brésilien et le portugais inversent les postes? Je suis loin d’être convaincu.

Paris United

GRATUIT
VOIR