à la uneAprès matchArticleCompétitionsL'équipeLe ClubLes joueurs

Le Neymar qu’on voulait voir

Samedi, face à Troyes, Neymar a de nouveau réalisé une belle performance. Quand il est dans cette dynamique, le brésilien a très peu d’égal dans le football. Il reste juste à espérer que ça va durer, surtout après la Coupe du Monde.

Une superbe passe décisive pour Soler, un joli but sur un très bel appel croisé, quelques passes qui auraient mérité une meilleure finition et, en point d’orgue, cette percée conclut par une passe sous forme de roulette que Mbappé ne conclura pas. Le match de Neymar, face à Troyes, a encore été d’un très haut niveau.

Depuis le début de saison, le brésilien enchaîne les prestations convaincantes. Avec ballon, il est redevenu ce joueur capable de tout faire, dribbler, éliminer, passer et marquer. Sans ballon, il travaille toujours autant, multipliant les kilomètres pour défendre, harceler, aider ses coéquipiers.

Il existe plusieurs explications à ce retour en grâce. Sûrement vexé par le nouveau statut de Mbappé, le brésilien veut montrer qu’il est toujours à un haut niveau et qu’il n’est pas rétrogradé dans la hiérarchie, en tout cas sur le terrain.

Il a retrouvé des jambes

La Coupe du Monde qui a lieu en novembre est une autre raison. Le brésilien avait déclaré, il y a quelques mois que cette compétition, placée en plein milieu de saison, serait sûrement sa dernière. Il met donc tout en œuvre pour y briller.

Enfin, épargné par les blessures, il enchaîne les matchs et on sait que c’est souvent ce qui le met dans de bonnes dispositions. D’ailleurs, contrairement aux saisons précédentes, on le voit moins aller défier ses adversaires comme dans une cour d’école, garder le ballon inutilement, avec le risque de mauvais coups que cela comporte.

Le numéro 10 parisien a maigri et il n’y a pas besoin d’avoir une balance pour le constater. Plus fit, il est plus mobile et a retrouvé des jambes. Tout cela mis bout à bout, ça donne le Neymar qu’on voit actuellement. Mais surtout, il respecte le jeu.

Si on enlève les deux premières saisons, il y avait longtemps qu’on n’avait pas vu l’international brésilien faire aussi souvent les bons choix, ne pas ralentir le jeu. Pour ceux qui se souviennent, quand il est arrivé en 2017, il avait joué son premier match à Guingamp. Il avait été excellent, jouant avec simplicité, fluidité.

Certains avaient perdu espoir de revoir le vrai Neymar. Désormais, il faut souhaiter que le brésilien gardera la même motivation et le même niveau de performance au retour de la Coupe du Monde.

Paris United

GRATUIT
VOIR