à la uneActualités du ClubLes joueursOeil du supporter

Kylian Mbappé, L’homme pressé

Performances décevantes avec lEquipe de France, comportements douteux avec le Paris Saint-Germain, le petit Prince du football français ny est plus. La tête ailleurs, soucieux de son avenir, le jeune attaquant de 20 ans simpatiente déjà et ce nest pas la première fois.

 

Clairefontaine à 12 ans, Monaco à 14, les Bleus à 18. Sur papier, une chose est claire : Kylian Mbappé bat tous les records de précocité. Dès son plus jeune âge, le jeune de Bondy évoquait le Ballon d’Or et la ligue des Champions. Une ambition qui n’a cessé de croître. Une ambition sans freins, qui brûle parfois les étapes.

 

Les débuts dune ambition sans limites à Monaco

A l’âge de 14 ans, Mbappé intégrait le centre de formation de l’AS Monaco. A cette époque il évolue avec les moins de 17 ans, entrainé par Bruno Irles. Seulement, avec ce dernier les relations ne sont pas au beau fixe. Agacé par son manque d’humilité, Irles ne portait pas vraiment d’importance au jeune attaquant. D’après le Parisien, dans une note confidentielle, l’entraîneur écrivait déjà : “Beaucoup de difficultés avec lautorité, les règles, la discipline, et un gros manque dhumilité”. Un portrait qui n’a certainement pas plu au clan Mbappé qui, au final, remporte la bataille.

En 2015, à seulement 16 ans, Kylian rejoint les moins de 19 ans et fait briller son équipe. Un talent sans égal et son père en est bien conscient. Aux manettes depuis le début de la carrière de son fils, Wilfried Mbappé est l’ultime décisionnaire. Aussi ambitieux que son fils, voir plus, il n’hésite pas à brûler les étapes. Après une saison chez les U19, son père exige déjà que son fils intègre l’équipe pro. Un bras de fer avec l’entraineur de l’équipe réserve, Frédéric Barilaro, et les Mbappé sortent encore vainqueurs. Kylian intègre le groupe CFA aussi vite qu’il le quittera quelques mois plus tard. En effet, son père ne se contentera pas de ce surclassement déjà bien anticipé. Non, l’objectif est l’équipe première et, encore une fois, cet objectif sera atteint plus vite que prévu. Après multiples négociations et discussions avec le club, Kylian Mbappé intègre la Ligue 1, le 2 décembre 2015 à 16 ans. Deux mois et demi plus tard, le joueur crée l’exploit et devient le plus jeune buteur de l’histoire du club.

Malgré tout, Leonardo Jardim, refuse d’en faire un titulaire indiscutable. Une situation bien évidemment inacceptable aux yeux du père et du fils. D’après les informations de Mediapart, le père va jusqu’à demander une clause spéciale dans le contrat de son fils, lui garantissant son temps de jeu. Une première pour la Ligue. Cette requête sera finalement rejetée. Après divers coups de pression, Kylian finira par prolonger son contrat à Monaco tout en touchant un salaire énorme du haut de ses 17 ans (1 million d’euros brut par an, 1,5 la saison d’après). Encore une fois, l’attaquant fait ce qu’il fait de mieux et emmène son club en demi-finale de la Ligue des Champions (ce qu’il attend toujours au PSG…).

 

Le PSG, pas assez ?

C’est sur cette note que son aventure se terminera sur le Rocher. Encore une fois, le clan Mbappé demande beaucoup et cette fois-ci ça ne passe pas. Le jeune joueur demandait une augmentation de 16 fois son salaire, soit 8 millions d’euros par an. On connait alors la suite, Kylian Mbappé sera transféré au Paris Saint-Germain pour 180 millions deuros. Il deviendra alors le deuxième joueur le mieux payé de Ligue 1, de quoi faire gonfler les chevilles. Mis à part des requêtes pour le moins surprenantes, l’attaquant veut toujours plus, financièrement mais surtout sportivement. Propulsé dans un des vestiaires les plus puissants d’Europe, le jeune parisien est loin d’être impressionné et n’hésite pas à se placer au même rang qu’un Cavani, Neymar ou encore Di Maria. Si ses débuts au sein du club étaient plus que prometteurs, la situation a quelque peu changé au fur et à mesure des performances du club. Avec uniquement le titre de Champion de France, le jeune adulte ne se sent pas comblé. Il ne tardera pas à le faire savoir ce fameux soir des trophées de l’UNFP. “Plus de responsabilités” demande-t-il en n’oubliant pas de préciser “Peut-être au PSG, peut-être ailleurs”. Un coup de pression inattendu, maladroit, mais sûrement bien entendu par les dirigeants du club.

Mbappé en veut toujours plus, une attitude qui commence à agacer le vestiaire. Le numéro 7 devient de plus en perso et n’a en tête que ses propres statistiques. Le Soulier d’Or en vue, l’attaquant oublie la notion d’esprit d’équipe et décide de filer droit au but, manquant souvent l’occasion pour le club et ses coéquipiers d’inscrire un but. Lors de la finale perdue de la Coupe de France, Neymar n’avait pas hésité à faire passer un message aux jeunes du vestiaire. “Les jeunes, ils sont un peu perdus, ils n’écoutent pas. Les anciens donnent des conseils mais ils répondent. LE coach donne des consignes mais ils répondent” confiait-il en zone mixte. Un agacement justifié face l’arrogance de certains dans le vestiaire parisien.

Le même phénomène se ressent en sélection nationale où le joueur a encore une fois fait preuve d’individualisme contre la Turquie. Outre ses performances sportives, le numéro 10 de la sélection apparaît en retrait, agacé, frôlant l’attitude de la crise d’ado. Un comportement qui traduit un profond malaise, alimenté par l’incertitude quant à son avenir au PSG. Une incertitude qui ne risque pas de s’apaiser avec le retour de Leonardo. En effet, le départ d’Antero est loin d’être une bonne nouvelle pour le clan Mbappé. Celui qui avait tout fait pour ramener le Monégasque dans la capitale, il était l’allié du jeune attaquant et de son père. Au tour de Leonardo maintenant d’établir une relation de confiance avec toute la famille Mbappé. Entouré par des rumeurs de départs, le nouveau directeur sportif doit plus que jamais redoubler d’efforts pour garder le jeune prodige au sein du PSG. Le Real n’est jamais bien loin…

Crédit photo : Nine.prod

Paris United

GRATUIT
VOIR