à la uneLe ClubLes joueurs

Kylian Mbappé « C’est comme si c’était la continuité de la saison dernière »

À 48 heures du deuxième match de Champions League contre les turcs d’Istanbul BB, Kylian Mbappé est revenu sur son début de saison avec le Paris Saint-Germain, qu’il juge particulièrement compliqué en raison du calendrier.

Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas forcément. Finalistes de l’édition 2019/2020 de la Champion’s League, les Rouge et Bleu ont débuté cette nouvelle campagne par une défaite à domicile face à Manchester United. Une erreur de parcours que le numéro 7 préfère relativiser. « Ce n’est pas la première fois qu’on perd le premier match de la phase de groupes. On sait comment réagir. Les matches s’enchaînent vite et on va essayer de gagner Istanbul pour faire honneur à ce maillot et au club. »

En effet, l’enchainement des matchs est particulièrement complexe cette année dans la mesure où, en raison de l’épidémie de coronavirus, les joueurs n’ont pas réellement eu de coupure, ce que déplore ouvertement Kylian Mbappé : « Nous sommes revenus d’une finale fin août, puis nous sommes partis en sélection, d’autres joueurs ont eu le Covid-19. C’était particulier. C’est une année particulière à laquelle il faut s’adapter. Mais mentalement, c’est difficile de se remettre. Dans mon esprit, et nous sommes plusieurs à le ressentir, ce n’est pas une nouvelle saison. C’est comme si c’était la continuité de la saison dernière. (…) Normalement, après la finale de la Ligue des champions, tu gagnes, ou tu perds, mais après tu as des vacances, où une compétition en équipe nationale et ensuite des vacances. Mais quoi qu’il arrive, tu coupes avec le football, tu recharges les batteries pour être efficace et bien te préparer pour une nouvelle saison. »

Toutefois, il ne faut pas pour autant voir de défaitisme dans les propos du joueur. Malgré de les difficultés, celui-ci s’avère particulièrement efficace cette saison (5 matchs, 6 buts, 4 passes décisives) et admet travailler sur un de ses gros points faibles : sa capacité à travailler en équipe et à faire marquer ses coéquipiers : « Je pense que je dois évoluer et j’en prends conscience chaque jour. Ce n’est pas parfait. Je ne suis pas parfait. Il y a des matches où je n’ai pas été bon, mais je continue de progresser. Je pense aussi qu’il faut jouer avec les autres. Tu ne gagnes pas tout seul et ça, c’est le plus important dans un sport collectif. Ce n’est pas encore parfait parce que je suis un attaquant et un attaquant, au fond, on lui apprend à être égoïste, à être dans sa bulle. C’est un poste très spécial, et je sais qu’il est difficile de comprendre l’état d’esprit d’un attaquant. »

Enfin, l’international tricolore a eu quelques mots concernant le match contre Istanbul, l’occasion de rassurer les supporters et de souligner que quoi qu’il arrive, la motivation reste intacte : « La Ligue des champions, ce sont des matches que tu dois toujours gagner. Même si on avait gagné le premier match, celui-ci aurait eu la même importance. Il faut gagner. Quand tu joues à Paris, il faut toujours gagner. Donc, c’est sûr qu’en perdant, les gens vont nous attendre un peu plus. Mais la pression sera la même. »

Source & crédit photo : psg.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR