à la uneArticleL'équipeLe ClubLes joueurs

Kimpembe, le chant du départ

Selon plusieurs médias, Presnel Kimpembe a été placé sur la liste des transferts du PSG. Un cas pas si simple à régler, entre la concurrence, les performances du joueur mais aussi son statut de joueur formé au club.

Depuis plusieurs semaines, le dossier Presnel Kimpembe revient régulièrement. Faut-il le vendre, le prolonger et l’augmenter, le mettre en concurrence ?

Le titi s’est imposé et est titulaire depuis plusieurs saisons. Capable de grosses performances, il est parfois aussi sujet à des sautes de concentration ou des craquages, comme à Leipzig en 2020 quand il fut expulsé.

Le PSG semble vouloir se renforcer en défense centrale. Tout d’abord à cause de l’incertitude Ramos, qui a très peu joué la saison dernière. Ensuite, parce que le staff envisage de jouer à trois défenseurs centraux. Enfin, parce qu’entre la fin de saison de Marquinhos, l’absence de l’espagnol et les hauts et les bas de Kimpembe, les doutes sont nombreux.

Le joueur formé au PSG semble, aujourd’hui, prêt à écouter les offres de l’extérieur. Alors en rassemblement avec les bleus, il avait déclaré qu’il allait « falloir discuter rapidement de la suite avec les dirigeants ». Une déclaration mal passée au club qui estimait que ce n’était pas le moment.

Presko est attaché au club, il n’y a aucun doute là-dessus. Comme il l’a lui-même dit, « à 27 ans, c’est un moment clé et le prochain contrat sera important ». Paris doit-il donc tout faire pour conserver le francilien ?

Le joueur a pour lui sa position de « formé au club », extrêmement importante dans la fameuse liste Ligue des champions pour laquelle le PSG doit présenter huit joueurs formés en France dont quatre formés au club. Il a également certaines prestations en Ligue des champions et son état d’esprit.

Une déclaration qui passe mal

En revanche, son manque de régularité interpelle. Capable de livrer de gros matchs, il est aussi capable de passer au travers. De plus, comme Marquinhos ou Verratti, il a été de toutes les désillusions sans réussir à se comporter comme un leader, à rebooster l’équipe, à taper du poing sur la table.

Si Kimpembe envisage de partir, cela peut aussi s’expliquer par la concurrence qui pourrait arriver. On comprend parfaitement que le joueur ait envie de jouer, surtout en année de Coupe du monde. Mais la concurrence fait partie du très haut niveau et le PSG, dans son envie de franchir un cap, ne peut pas faire autrement. Le confort, c’est aussi ce qui a bloqué le club dans sa progression. La concurrence permet d’élever son niveau, de se reconcentrer. Si le français ne l’accepte pas, alors, effectivement, il y a un problème.

Le club l’aurait donc mis sur la liste des joueurs potentiellement transférables, fixant même son prix autour de 50M€. Que le club soit attaché au joueur et réciproquement, il n’y a pas de doute là-dessus. Mais la réalité est que personne ne doit rien à personne. Le joueur perçoit un très bon salaire et il donne ce qu’il a à donner sur le terrain. Si, à un moment donné, Kimpembe pense qu’il mérite plus et que le club n’est pas d’accord, libre à lui d’aller chercher ailleurs ce qu’il n’a pas dans la capitale.

Dans le meilleur des mondes, tout le monde aimerait avoir un Francesco Totti ou un Paolo Maldini, ces joueurs capables de faire toute leur carrière dans un même club, tout en étant très performant. Si Kimpembe venait à partir, il faudrait juste le remercier pour ce qu’il a fait sous le maillot parisien et lui souhaiter bonne continuation. Peut-être même que cela lui permettrait à lui aussi de franchir un cap. Ainsi va le football.

Paris United

GRATUIT
VOIR