à la uneActualités du ClubLe ClubLes joueurs

Juan Bernat à l’AFP : « J’ai toujours dit que j’étais très content à Paris »

Blessé depuis de longues semaines et encore indisponible jusqu’à la fin de l’hiver, Juan Bernat demeure l’un des cadres du Paris Saint-Germain. En pleine rééducation suite à son opération du genou, le latéral espagnol a répondu aux questions de l’AFP au cours d’un grand entretien.

Le 16 septembre dernier, lors du match de Ligue 1 remporté par le Paris Saint-Germain face à Metz (1-0), Juan Bernat s’est écroulé sur la pelouse du Parc des Princes, victime d’une rupture des ligaments croisés antérieurs. Une blessure que le joueur a ressenti « tout de suite ». Il développe ainsi : « j’avais très mal, mon genou était bloqué. Je savais que j’avais quelque chose de grave ». L’international espagnol suit depuis un protocole de soins aussi long que complexe surtout dans le contexte actuel, marqué par la pandémie mondiale du Covid-19. Si l’envie principale du joueur est bien évidemment de « revenir sur les terrains », l’esprit doit être guéri autant que le corps comme il le dit lui-même : « Dès le jour de ma blessure, je l’ai acceptée. (…) Dans ma tête, c’est un peu plus compliqué mais bon, je suis très motivé pour récupérer ».

Deux mois après, la blessure du joueur semble bien évoluer comme il l’explique : « Je pense être de retour en février, au plus tard mi-mars. C’est le moment où les titres commencent à se décider, je veux essayer d’en remporter le plus possible. Peut-être qu’en décembre, je pourrais recommencer à courir. Les exercices avec le ballon, ce sera pour janvier, peut-être. Pour l’instant, je suis concentré sur le quotidien, je fais des exercices physiques pour ne pas perdre trop de masse musculaire. C’est très important, parce que plus tu perds, plus c’est dur de revenir« .

Une seconde partie de saison qui en plus de marquer certaines échéances sportives pour le club vice-champion d’Europe, marquera la fin du contrat de l’ancien joueur du Bayern Munich. Si les négociations sont « ouvertes », Juan Bernat certifie que « pour l’heure rien est fait ». Pour autant, il reste optimiste, arguant « qu’elles aboutiront ». En effet, le latéral se montre « très content à Paris » et souhaite « rester de nombreuses années ici ».

Un bien-être que le joueur ressent notamment au travers de l’ambiance au sein du groupe professionnel. Il décrit l’osmose qui règne dans le vestiaire parisien ainsi : « je suis focalisé sur ce qui se passe dans le club, dans le vestiaire, et la relation avec le groupe est très bonne. Maintenant, avec le confinement, on ne peut plus se retrouver pour un repas ou aller les uns chez les autres, mais le groupe est très soudé et on l’a déjà vu la saison dernière, il ne nous a manqué que la Ligue des champions. On n’y est pas arrivé, mais le groupe est et reste très soudé« .

Enfin, interrogé sur sa relation avec Thomas Tuchel, le joueur formé à Valence répond : « je m’entends très bien avec lui. Il me parle un peu en allemand, avec ce que j’ai appris quand j’étais au Bayern. C’est lui qui a réclamé que je vienne ici, il m’a beaucoup fait confiance dès le début, et j’essaie de le lui rendre sur le terrain« .

Alors que ni Bakker ni Kurzawa n’ont convaincu depuis le mois de septembre dernier, il ne fait aucun doute que beaucoup attendent le retour de Juan Bernat, un joueur qui n’a jamais déçu avec le Paris Saint-Germain.

Paris United

GRATUIT
VOIR