à la uneArticleL'équipeLe ClubLes joueurs

Icardi, le nouveau souffle

Mauro Icardi semble être de retour. Plus affuté, plus en jambes, l’argentin revient au bon moment pour donner des possibilités à l’attaque parisienne. Avec Kean, cela offre à Pochettino des options de jeux différentes.

Quand il était arrivé dans les derniers jours du mercato d’été 2019, en prêt, on s’était dit que c’était la belle opportunité de marché réalisée par Leonardo. Puis, il avait marqué très vite et enchaîné les buts. Il semblait même être le parfait complément de Mbappé dans le 4-4-2 mis en place par Tuchel en décembre 2019.

À partir du huitième de finale aller à Dortmund, il avait perdu sa place, un peu bizarrement. Devancé par Cavani au retour, on ne le reverra qu’en juillet, la crise sanitaire ayant stoppé la Ligue 1 définitivement. En finale, face à Saint-Etienne, il ne fut pas bon, tout comme face à l’OL en finale de la coupe de la Ligue.

Aligné face à l’Atalanta, il évolua alors dans un rôle plus obscur qui devait ouvrir les espaces à Neymar. Là encore, il ne fut pas transcendant. En demi-finale puis en finale, il n’entrera même pas en jeu, devancé par Choupo-Moting, entre autres.

Cette saison, il va errer entre prestations médiocres et blessures. On s’est même demandé s’il faisait tout pour revenir tant sa relation avec Tuchel semblait inexistante.

Depuis l’arrivée de Pochettino, il est entré en jeu face à Brest, délivrant une passe décisive et inscrivant un but. Face à l’OM, il fut aligné d’entrée. Sans être exceptionnel, on a retrouvé le Icardi buteur, qui sent les coups.

Icardi, une option supplémentaire pour Pochettino.

Buteur, il envoya également une superbe du frappe pied gauche sur la barre transversale de Mandanda et c’est sur lui que la faute fut commise sur le penalty du 2-0. Il fut également intéressant dans son jeu de remise dos au but.

Tout n’est pas parfait, loin de là, mais c’est bien mieux que ses prestations depuis des mois. Ses appels furent même plus tranchants que pendant sa mauvaise période. Il faut dire qu’il semble bien plus affuté qu’en juillet, quand il semblait traîner quelques kilos en trop, en plus d’un moral en berne. Personne ne sait ce qu’il adviendra dans les prochaines semaines, mais le retour de l’argentin est une bonne nouvelle.

Tout d’abord pour lui car avec du temps de jeu et de la confiance, il est capable de marquer avec très peu d’occasions. Mais aussi pour Pochettino qui s’offre plusieurs solutions offensives.

Si on veut jouer un football de contre, avec des appels en profondeur, inutile d’utiliser l’ancien interiste, ce ne sont pas ses qualités. En revanche, si Paris reprend possession du ballon, joue haut, avec des latéraux qu’on trouve lancés avec une qualité de centre, alors oui, Icardi peut s’imposer. Et comme c’est le style de jeu qu’aime le nouvel entraîneur parisien, cela tombe bien. Mais ce n’est pas tout.

Avec Icardi et Kean comme avants-centres, l’ancien entraîneur de Tottenham possède deux joueurs aux profils différents et donc qui vont lui permettre d’adapter des stratégies en fonction des matchs et de l’adversaire, en plus de pouvoir utiliser l’un puis l’autre suivant la configuration de la rencontre.

Paris a souffert des blessures, des absences, et donc d’un manque d’effectif pour jouer sur tous les tableaux. Le retour d’Icardi est donc une excellente nouvelle pour tout le monde, à quatre semaines du huitième de finale aller contre le Barça. À lui de confirmer qu’il est bien de retour.

Paris United

GRATUIT
VOIR