à la uneArticleLe ClubLes joueurs

Duel de parisiens en demi-finale de l’Euro

Mardi soir à 21H, trois parisiens s’affrontent pour se hisser en finale de l’Euro. La rencontre entre l’Espagne et l’Italie, à Wembley, s’annonce passionnante.

Alors que la saison redémarre du côté du camp des loges, certains parisiens ne sont toujours pas en vacances, et pour cause. Mardi à 21, Verratti, Donnarumma et Sarabia ont rendez-vous en demi-finale de l’Euro.

Dans le style, cette rencontre devrait être très intéressante à suivre. L’Italie, à part contre l’Autriche, a plutôt dominé toutes ses rencontres, prenant le jeu à son compte grâce à un milieu de terrain très fort et à un contre-pressing efficace. Seul problème, la grave blessure de Spinazzola, qui réalisait un Euro de très haut niveau sur le côté gauche.

De l’autre côté, l’Espagne, fidèle à elle-même avec une possession de balle très élevée. Les critiques sont souvent injustes avec cette équipe car, en réalité, ce qui lui manque, c’est de l’efficacité. L’Espagne a tenté près de cent tirs. Mais que ce soit Sarabia, Torres, Morata ou Moreno, ils ont du mal à finir les actions. Contre la Suisse, Sommer a réalisé dix arrêts, c’est donc un petit miracle que le match soit allé jusqu’aux tirs aux buts.

Mardi soir, au moins un parisien sera en vacances

Côté italien, on devrait retrouver Donnarumma dans les buts. Le futur parisien réalise un très bel Euro, que ce soit sur sa ligne ou dans son jeu au pied. Avec lui, Verratti devrait être reconduit dans le trio du milieu qu’il compose avec Barella et Jorginho. Petit hibou sera de nouveau un élément essentiel de l’animation de sa sélection par son pressing, sa faculté à conserver le ballon mais aussi à trouver des décalages sur Insigne, Barella ou Chiesa.

En face, Sarabia est un peu l’invité surprise. Après les deux premiers matchs compliqués des espagnols, le parisien a été titularisé et il a répondu présent. Tantôt à droite, tantôt à gauche, il a inscrit deux buts et offert deux passes décisives, et on a constaté qu’il était à l’aise dans une équipe où les principes de jeu, les circuits de passes sont très importants. Reste à savoir s’il pourra tenir sa place, lui qui est sorti face à la Suisse à cause d’une douleur à l’adducteur droit.

Quoi qu’il arrive mardi soir, il restera au moins un parisien qui aura la chance de disputer la finale de l’Euro, à Wembley, dimanche à 21H. Pour celui qui sera éliminé, il sera alors temps de prendre des vacances bien méritées.

Paris United

GRATUIT
VOIR