à la uneArticleL'équipeLe ClubLe mercatoLes joueurs

Des pros en Nationale 3

Ces derniers jours, la rumeur d’envoyer les lofteurs jouer avec l’équipe Nationale 3 revient avec insistance. Cette équipe a un statut spécial et qui n’est pas vraiment une réserve.

Tout le monde connait les équipe « réserves », ces équipes B qui évoluent souvent en championnat de Nationale 2, parfois Nationale 3, et qui regroupent les joueurs qui n’ont pas le niveau pour jouer avec les pros mais leur permettent d’avoir du temps de jeu.

Le PSG, sous Antero Henrique, avait décidé de ne plus avoir d’équipe « réserve » pour plusieurs raisons. Les déplacements nationaux coûtaient de l’argent mais sportivement l’intérêt était réduit.

En effet, en France, contrairement à des pays comme l’Espagne ou le Portugal, les équipes B ne peuvent pas évoluer au-dessus de la Nationale 2, c’est-à-dire trois niveaux en-dessous des pros. Le problème de ne pas autoriser de montées, c’est qu’une fois le maintien obtenu, souvent très tôt pour le PSG, les joueurs pensent plus à ne pas se blesser pour trouver un club qu’à être compétitif. Les rencontres ne servent alors plus à rien. De plus, depuis plusieurs saisons, les joueurs pros non retenus dans le groupe n’allaient plus jouer avec la réserve.

Cette saison, le nouveau staff a décidé de réduire l’effectif pro et de ne plus s’entrainer à trente mais à 22 ou 23 joueurs. En plus des jeunes qui font partie du groupe élite, un groupe intermédiaire entre la formation et les pros, il y a un certain nombre de joueurs confirmés qui ont été écartés. Ces derniers s’entraînent à part jusqu’au 1er septembre, en espérant qu’ils trouvent une porte de sortie, mais devront réintégrer le groupe après la clôture du mercato.

Draxler, Herrera ou Icardi face à Montrouge ou Aubervilliers

Le PSG réfléchit donc à les envoyer jouer avec l’équipe de Nationale 3. Cette équipe n’est pas à proprement parler une équipe réserve. Elle existe parce que chaque club doit présenter une deuxième équipe seniors. C’est une obligation dans les statuts de la FFF et ce, afin que si l’équipe première ne puisse pas se présenter à une rencontre, il y ait de quoi aligner quand même une équipe. Cette équipe de Nationale 3 n’est pas gérée par la branche professionnelle du club mais pas l’association, donc le côté « amateur » du club.

Depuis la réforme des régions, le championnat de Nationale 3 est une sorte de super DH, c’est-à-dire que les clubs qui participent à ce championnat sont des clubs de la même région. En envoyant des joueurs pros avec cette équipe, ils affronteraient alors des équipes comme Aubervilliers, Montrouge, Brétigny et autres Vitry ou Drancy.

Dans les statuts, rien n’interdit le club d’envoyer ses joueurs professionnels jouer cette compétition. En revanche, évoluer contre des amateurs mais surtout cinq divisions en-dessous des pros, il y a peu de chances que ces derniers jouent les matchs sérieusement et prennent le risque de se blesser.

Le PSG paye trois dernières années de politique sportive désastreuse, entre les prolongations de contrat de joueurs inutiles, les salaires élevés que les joueurs ne retrouveront nulle part ailleurs et les multiplications de signatures chez les jeunes juste pour ne pas les laisser partir libres, alors qu’un grand nombre d’entre eux n’ont pas le niveau pour intégrer le groupe pro. Il ne reste que trois semaines aux dirigeants pour dégraisser et ne pas se retrouver dans une situation très compliquée à gérer le 1er septembre.

Paris United

GRATUIT
VOIR