à la uneArticleCompétitionsL'équipeLe ClubLes joueurs

Danilo, enfin lancé ?

Danilo a réalisé une belle prestation à Lyon dimanche soir. Était-ce un choix ponctuel de Pochettino ou une préparation du match à Munich dans deux semaines ?

Depuis son arrivée, c’est vrai qu’il avait déçu. Danilo, arrivé en fin de mercato en provenance du FC Porto, avait du mal à montrer ses qualités. Blessé, replacé par Thomas Tuchel en défense centrale, le portugais souffrait.

Arrivé dans un club, ce n’est jamais facile. Quand tu es retardé par le Covid, les blessures et un coach qui t’explique que ton vrai poste c’est en défense centrale, c’est encore plus compliqué. Mais surtout, il y a les partenaires.

Certains joueurs arrivent à s’en sortir même quand le niveau autour est moins bon. Mais ce n’est pas le cas de Danilo. Plus que les autres, l’ancien joueur de Porto a besoin d’un système qui lui convient, d’un bloc placé à la bonne hauteur, mais aussi de partenaires qui offrent des solutions.

Oui, Danilo n’a pas la qualité de passe de Paredes pour casser des lignes. Et même s’il est capable de jouer long, sa force est plutôt dans la récupération puis dans le jeu court pour des joueurs proches de lui qui bougent et proposent des solutions.

A Lyon, ce fut le cas. Défensivement, les attaquants et Verratti ont travaillé, empêchant les lyonnais à arriver par vague sur les milieux et les défenseurs. Gueye a fait le travail pour compenser, courir et gêner les lyonnais, comme d’habitude. Restait à Danilo à bien se positionner pour ramasser les miettes et il l’a bien fait.

Il a marqué des points pour démarrer à Munich

Offensivement, quand le PSG récupérait le ballon, le portugais venait souvent se placer entre les deux centraux pour permettre à Marquinhos de se décaler pour être moins gêné et utiliser sa qualité de jeu long, notamment pour renverser le jeu. Quand il était plus haut, il a relancé vite et court sur Gueye et Verratti en priorité. S’il a réussi à le faire, c’est que ses deux partenaires lui ont offert les solutions, notamment par leurs déplacements. Et comme Gueye s’est bien orienté en se projetant très souvent vers l’avant, il n’a pas été obligé de rejouer avec Danilo et le mettre en difficulté. Il faut également être juste et reconnaitre que la faculté qu’a eu le PSG à vite déjouer le pressing lyonnais et à les faire reculer, a permis à l’international portugais d’avoir du temps pour jouer.

Reste à savoir ce que sera l’avenir. En le titularisant alors que Paredes était disponible, l’entraineur argentin a semblé déjà préparer le déplacement à Munich, le milieu argentin étant suspendu à l’aller. L’optique est sûrement de vouloir garder Verratti plus haut sur le terrain et d’apporter de l’impact athlétique au milieu, ce qu’aimait déjà l’entraineur quand il était à Tottenham.

Danilo peut-il alors réitérer sa prestation lyonnaise en ligue des champions ? Personne ne le sait. A Munich, il aura sûrement moins de temps pour jouer devant le pressing et l’intensité bavaroises. En revanche, il peut apporter son impact, mais aussi son jeu aérien, notamment sur les phases arrêtées.

Danilo a marqué des points dimanche soir. Mais le football vous remet en question chaque week-end, chaque match et on oubliera vite sa prestation si elle ne se confirme pas. Ce qui est sûr, c’est que ça a dû lui redonner confiance et, si on y ajoute son but, il aborde les deux prochains matchs (Lille puis le Bayern) autrement qu’il y a quelques semaines, au bon moment, et ça, on ne va pas s’en plaindre.

Paris United

GRATUIT
VOIR