Source : Time Out Paris
à la uneL'équipeLe ClubLes joueurs

Cavani: « Le jour où il partira, il y aura des larmes »

Edinson Cavani devrait donc quitter le club de la capitale, lui qui est en fin de contrat. En sept saisons, il est devenu le meilleur buteur de l’histoire du club mais surtout le chouchou du Parc des Princes.

Pour son premier match face à Ajaccio, Edinson Cavani égalisait d’une frappe somptueuse du pied gauche. Un bon présage de ce que sera son aventure parisienne. Baladé entre le côté droit ou gauche, sous Laurent Blanc, repositionné dans l’axe après le départ d’Ibra, l’uruguayen a toujours marqué mais surtout montré un état d’esprit irréprochable.

Quel que soit le match, el matador travaille, court, défend. Il n’est pas rare de le retrouver au niveau de ses milieux, voire en défense, venir tacler un adversaire. En plus de ces buts, c’est cette attitude qui en a fait l’idole du Parc. Les supporters lui ont d’ailleurs créé un chant à sa gloire sur l’air des démons de minuit. « Il a été très touché par cela. A Naples, il était une idole mais il n’avait jamais eu de chanson à sa gloire » dixit son frère.

Relégué sur le banc en début de saison, et malgré ses envies de départ en janvier, il a réussi à retourner Thomas Tuchel jusqu’à être titularisé le soir du match retour contre le Borussia Dortmund.

Il mérite un dernier match devant ses supporters

Le soir où il devait dépasser Zlatan pour devenir le meilleur buteur de l’histoire du club, c’était face à Dijon, en janvier 2018. Ce soir-là, Neymar refusa de lui offrir le penalty qui lui aurait permis d’inscrire ce fameux 157ème but. Cavani sera alors acclamé et Neymar sifflé.

Mais comme un symbole, alors qu’il est en difficulté depuis le début de la saison, Neymar lui offre le penalty qui va lui permettre d’inscrire son 198ème but, face à Galatasaray. Face à Lyon, il inscrit le 199  et permet au PSG de l’emporter 4-2. Et le Parc exultera de nouveau quand, face à Bordeaux, le 23 février dernier, il inscrira son 200ème, de la tête, sur un centre de Di Maria.

Peut-être, avec la crise sanitaire qui touche la planète, que ce sera son dernier but sous le maillot parisien. Peut-être même que contre Dortmund, il a joué ses dernières minutes au Parc des Princes. Pourtant, Edi mérite un dernier match devant ses supporters, pour un adieu, digne d’un Raï. Son frère ne s’y trompe pas en déclarant qu’il ne savait pas « de quoi l’avenir d’Edi sera fait. En revanche, je sais qu’il est très heureux ici et que le jour où il devra partir, il y aura des larmes. Beaucoup de larmes ». Espérons que les supporters pourront lui dire au revoir.

Paris United

GRATUIT
VOIR