Crédits photo : psg.fr
à la uneArticleL'équipeLe ClubLes joueurs

Bernat ne jouera pas la Ligue des champions

Malgré son retour à la compétition, Juan Bernat n’a pas été inscrit sur la liste de vingt-cinq joueurs pour la Ligue des champions. Une décision qui interroge tant sur la compétitivité du joueur que sur la construction de l’effectif.

Absent pendant près d’un an après une rupture des ligaments croisés, Juan Bernat n’avait logiquement pas été inscrit par le PSG sur la liste A de la Ligue des champions pour la phase de groupe. Malgré cela, il avait rejoué en championnat et, doucement, retrouvait un niveau intéressant.

Puis, il a subi une alerte musculaire face à Monaco, remplacé à la 50ème minute et avait manqué le déplacement à Lorient pour le dernier match de l’année 2021. Au retour de la trêve, il fut sur le banc face à l’OL le 9 janvier, puis c’est la Covid-19 qui va l’écarter une nouvelles fois du groupe, jusqu’à son entrée en jeu face à Nice, en Coupe de France.

Quand le club de la capitale a dû présenter sa liste à l’UEFA pour les matchs à élimination directe de la Ligue des champions, il a fallu tenir compte de toute ces données, plus les contraintes telles que le nombre de joueurs formés en France (8) dont la moitié doit avoir été au club.

Il fallait enlever un étranger de la liste A

Voilà pourquoi Layvin Kurzawa, neuf minutes de jeu cette saison lors du Trophée des champions, fait partie de cette liste, entrant dans la catégorie des joueurs obligatoires formés en France. Pour les autres, on retrouve Diallo et Gueye, formés en France, ainsi que Lettelier, Kimpembe, Dagba, DinaEbimbe, Mbappé, formés au PSG. Pour ce dernier, le fait d’avoir passé trois ans au club entre ses 16 et 21 ans, lui permet d’être considéré comme issue de la formation parisienne.

Il restait alors dix-sept places pour les joueurs formés à l’étranger. Un grand nombre de joueurs était indiscutable : Donnarumma, Navas, Marquinhos, Hakimi, Nuno Mendes, Verratti, Gueye, Wijnaldum, Messi, Neymar, Icardi et Di Maria. Pour les cinq dernières places, il fallait donc choisir entre Kehrer, Draxler, Danilo, Herrera, Ramos et donc Bernat.

Même s’il a encore moins joué que son compatriote espagnol et qu’il est de nouveau blessé, on ne voyait pas le PSG ne pas inscrire Ramos sur cette liste. Pour Herrera, malgré des performances inquiétantes, il fait partie des joueurs qui ont le plus joué depuis le début de saison.

Thilo Kehrer a retrouvé un niveau de jeu correct et possède l’avantage de pouvoir jouer en défense central ou comme latéral, Pochettino l’ayant même utilisé parfois à gauche. Draxler est international allemand et peut également jouer comme offensif voir comme milieu relayeur, Tuchel l’ayant déjà utilisé à ce poste. Enfin, Danilo qui joue régulièrement, lui aussi, peut dépanner en défense centrale.

Finalement, c’est encore une fois la construction de l’effectif qui oblige à faire ce genre de choix. Le PSG a-t-il besoin d’autant de milieux de terrain, dont certains ne donnent pas satisfaction depuis un moment ? Si Mendes est absent, Diallo va donc encore devoir dépanner à un poste où il a du mal, lui qui réalise une très belle CAN en tant que défenseur central. On peut même imaginer que si Icardi n’avait pas été conservé et que le club de la capitale avait gardé Kalimuendo, ce dernier étant formé au club, il aurait pu prendre la place de Kurzawa et donc libérer une place pour Bernat.

Les dirigeants parisiens ont donc, cet été, prolongé Draxler, 700 minutes de jeu sur les 2790 possibles, Kurzawa, neuf minutes, et Bernat, qui ne jouera donc aucune minute en Ligue des champions cette saison. Une politique sportive qui commence sérieusement à inquiéter.

Paris United

GRATUIT
VOIR