Parc des Princes
à la uneLe mercatoLes joueurs

Le Barça n’aurait plus les moyens de rapatrier Neymar

Depuis maintenant trois saisons, ni le Barça, ni la presse catalane n’ont manqué d’imagination quand il s’agissait d’élaborer des plans visant à faire revenir Neymar. Toutefois, il semblerait qu’un d’entre eux soit tombé à l’eau à cause du Coronavirus.

La pandémie actuelle perturberait les plans du Barça concernant Neymar, ou plutôt, il s’agirait du prétexte idéal afin de renoncer à un stratagème peu crédible. En effet, le club catalan pensait avoir trouvé son salut dans l’article 17 du règlement des transferts de la FIFA, lequel aurait permis à l’Auriverde de forcer son départ.

Article 17 : de quoi parle-t-on ?

En résumé, cet article datant de 2001 permet à un joueur de demander son départ au bout de trois ans, s’il a plus de 27 ans et n’a jamais renouvelé son contrat, sous réserve bien sûr que certaines compensations financières soient versées par le club acquéreur (estimées à 180 millions d’euros en l’occurrence).

C’est justement ce montant qui pose problème. A l’image de l’économie mondiale, les finances du Barça ne seraient pas au mieux de leur forme et le club envisagerait de mettre en place un système de chômage partiel, afin de pouvoir réduire les salaires de 70% durant l’ensemble de la durée du confinement.

Ainsi, dépenser 180 millions d’euros pour un seul joueur en période d’austérité serait sans doute très mal perçu par l’ensemble du vestiaire, c’est du moins ce qu’affirme AMP Sport.

Vous nous faites crédit ?

Bien entendu, le Barça ne prévoit pas pour autant d’abandonner le brésilien, et pourrait tenter de le faire revenir cet été grâce à une méthode beaucoup plus conventionnelle.

Barcelone prévoirait donc de négocier encore une fois avec la direction parisienne, tout en rejetant l’éventualité de verser la somme demandée en une seule fois. Ainsi, si jamais le transfert venait à se matérialiser, celui-ci prendrait la forme d’un paiement en plusieurs échéances ou inclurait des joueurs dans l’opération (le nom de Griezmann revient d’ailleurs régulièrement).

Toutefois, AMP Sport laisse planer le doute quant aux véritables motivations du Barça. S’il est tout à fait possible que le club catalan traverse une période d’austérité financière, il se pourrait que celui-ci refuse de payer comptant une somme avoisinant les 180 millions afin de ne pas ternir son image.

En effet, à une époque où les systèmes sanitaires de nombreux pays manquent de moyens afin de lutter contre la pandémie de Covid-19, il serait mal venu de dépenser une somme aussi colossale… à condition de l’avoir !

Sources :
AMP Sport

BFMTV

Paris United

GRATUIT
VOIR