ArticleLe ClubLes anciens du PSG

Ricardo – Roche: Charnière béton

Après Dahleb – Susic, on continue à faire un tour d’horizon des joueurs qui ont marqué l’histoire du club parisien. Aujourd’hui, la charnière Ricardo – Roche, sûrement la meilleure de l’histoire du club.

Le PSG n’a pas attendu d’avoir Tiago Silva, Marquinhos ou Kimpembe, pour avoir une défense centrale de très haut niveau. Entre 1992 et 1995, la charnière RicardoRoche, c’était du très haut niveau.

On parle d’une époque où seuls trois joueurs étrangers pouvaient garnir les effectifs des clubs. Ricardo en faisait partie. Arrivé de Benfica en 1991 (il était dans l’équipe qui avait éliminé l’OM en 1989), en même temps que canal+, le brésilien va d’abord être associé à Geraldao. Dès la saison suivante, Alain Roche débarque en provenance d’Auxerre. Et le duo va être énorme.

Ricardo, c’était le capitaine du Brésil, un roc. Solide et dur dans les un contre un, il possédait également une très bonne relance et une excellente lecture du jeu. D’apparence gentil, il savait se faire respecter, notamment lors des très tendus PSG – OM de l’époque. Il avait également un excellent jeu de tête qui lui permettra d’inscrire une grande partie des 17 buts qu’il mettra sous le maillot parisien.

Parmi ses buts, il y en aura un spécial. Le 30 avril 1994, le PSG reçoit Toulouse. A la 72ème minute, sur un corner de Valdo, une spéciale de l’époque, Ricardo inscrit le but de la victoire de la tête, mais surtout celui qui offre le titre de champion de France au PSG. Un titre après lequel courait le club depuis 1986.

Roche, vainqueur de la coupe des coupes

Avec lui donc, Alain Roche. Formé à Bordeaux puis recruté par l’OM, l’international français se relance à Auxerre avant de débarquer au PSG. Très costaud, fort dans les duels, il va lui aussi inscrire de nombreux buts sur corner grâce à son jeu de tête.

Alain Roche va remporter plusieurs coupes avec le PSG, dont la coupe des coupes de 1996. Mais il va connaitre également la période pendant laquelle le PSG va participer à cinq demi-finales européennes d’affilée (de 1993 à 1997) et même deux finales consécutives (victoire en 1996 contre le Rapid de Vienne, défaite en 1997 contre le FC Barcelone).

Pendant deux saisons entières, il va former avec le brésilien, un duo redoutable en défense. On peut y ajouter Antoine Kombouaré, qui rendra de très beaux services quand l’un des deux sera absent. Deux joueurs qui ont, eux aussi, marqué l’histoire du club de la capitale.

crédit photo: Pinterest

Paris United

GRATUIT
VOIR