Crédit PSG.fr
à la uneL'équipeLes anciens du PSGOeil du supporter

PSG : Les joueurs coup de coeur

Il y a les joueurs qui ont marqué le club de façon positive, de façon négative, mais il y a aussi tous ces joueurs qui ne sont pas dans un 11 type mais qu’on a aimés, pour plusieurs raisons, et parfois de façon irrationnelle. Retour sur ces joueurs coup de cœur.

Il y a parfois, dans l’histoire, des joueurs qu’on a aimé parce qu’ils étaient bons, mais pas assez pour figurer dans un 11 historique, ou encore parce qu’ils avaient un côté attachant.

Lavezzi, symbole du coup de cœur

S’il y avait un joueur qui symbolise ce statut, c’est Ezequiel Lavezzi. L’international argentin fut un très bon joueur du PSG, marquant des buts importants comme face à Chelsea ou Valence en coupe d’Europe.

C’est vrai que l’Argentin vendangeait parfois de façon exceptionnelle devant le but. Mais il donnait tout sur le terrain, par ses courses, son travail défensif, sa percussion offensive. Mais surtout, il montrait un visage qu’on aime voir : il avait conscience de la chance de vivre du football. Alors il blaguait, il riait et il a su s’accaparer, par son comportement, l’amour des supporters parisiens.

Des coups de cœur à toutes les époques

Des joueurs coup de cœur, il y en a à toutes les époques. Pilorget, Baratelli, dans les années 80 étaient de ceux-là. Le défenseur est d’ailleurs le joueur qui a joué le plus de matchs sous le maillot du PSG avec 435 matchs. Dominique Bathenay ou Dominique Rocheteau, tous deux arrivés de Saint-Etienne ont également été très appréciés du côté du Parc des Princes.

Dans les années 90, on a eu un joueur comme Colleter. Sûrement pas le meilleur latéral du monde, mais un joueur de caractère et qui donnait tout sur un terrain. Dans cette même période, il y a eu Sassus ou encore Le Guen, même si son passage comme entraîneur a légèrement terni son image. Youri Djorkaeff est de ceux-là, faisant partie des vainqueurs de la coupe des coupes 1996, alors qu’il n’est resté au club qu’un an.

Dans les années 2000, alors que les résultats étaient très irréguliers, le PSG a compté un grand nombre de joueurs coup de cœur. Mario Yepes, Sylvain Armand ou Pauleta en faisaient partie par leur amour du maillot, leur volonté de sortir le club de cette mauvaise spirale.

Jerôme Rothen, plus parce qu’il était aussi un grand supporter du club, ou Pocchettino, ont eux aussi été très aimés des supporters parisiens, de même que Juan-Pablo Sorin, l’homme qui n’a jamais connu la défaite sous le maillot parisien. Giuly, Makélélé, même s’ils étaient en fin de carrière, Ceara ou Hoarau ont collé leurs noms à l’histoire du PSG.

On n’oublie pas Néné et son magnifique pied gauche, ou encore des joueurs comme Jallet, Alex et Pastore (https://parisunited.fr/le-club/les-anciens-du-psg/pastore-regrets-eternels/).

Merci Diané

Évidemment, malgré tous ces joueurs, s’il fallait donner une mention spéciale à un seul, ce serait Amara Diané. L’Ivoirien était un joueur de talent mais trop irrégulier, malheureusement. C’est dommage car, dans un bon soir, il était capable d’éliminer plusieurs adversaires avec une facilité déconcertante.

Mais un soir de mai 2008, le PSG est à la lutte pour ne pas descendre à Sochaux. Il faut rappeler que le club de la capitale est le seul à ne pas avoir connu la Ligue 2 depuis son accession en 1974. Paris ouvre le score par Diané dès la 23ème minute. Ne réussissant pas à faire le break, Paris est rejoint et à un quart d’heure de la fin et aux portes de la descente. Mais à la 83ème minute, Amara Diané inscrit son second but de la soirée et offre la victoire au PSG (1-2). Le club se maintient mais surtout, sans Diané, pas d’arrivée de QSI.

Tous ces joueurs, malgré des résultats parfois décevants, ont laissé une trace dans l’histoire du club. On en oublie sûrement, chacun, par sa sensibilité aura ses propres coups de cœur. Libre à vous de nous donner les vôtres.

 

crédit photos : Leparisien.fr, rmcsportbfmtv.com, tf1.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR