à la uneLe ClubLes anciens du PSGOeil du supporter

PSG 85-86 : Le premier titre de champion de France

Après une saison 1984-1985 plus que moyenne, les Parisiens vont vivre une saison 85-86 inattendue et exceptionnelle. Retour sur la saison du premier de titre de champion de France du club.

Entraîné par Georges Peyroche, le PSG termine la saison 84-85 à la 13ème place. Après avoir progressé et obtenu ses deux premiers titres (coupe de France 82 et 83), il faut un nouveau souffle. Peyroche est remplacé par Gérard Houllier, alors entraîneur du RC Lens.

Dominique Baratelli, Bathenay et Toko, pour ne citer que les principaux, quittent le club. Joël Bats, champion d’Europe 84 avec l’équipe de France, Bibard, Da Fonseca, Vermeulen, Oumar Sène et Fabrice Poullain viennent renforcer l’effectif.

Paris démarre son championnat à Reims face à… Bastia. Furiani étant suspendu. Un premier avantage quand on connait, à cette époque, la difficulté pour s’imposer en Corse. Les joueurs de Gérard Houllier s’imposent 2-4.

Le PSG va réaliser une première partie de saison exceptionnelle. Après cette première victoire, l’équipe va enchaîner 13 victoires et 5 matchs nuls pour arriver à la fin des matchs aller en tête du classement, invaincue et avec six points d’avance sur Bordeaux.

Lille stoppe la série après 26 matchs d’invincibilité

Avant, la trêve n’avait pas lieu à la fin des matchs aller. Pour le premier match retour, le 20 novembre 1985, le PSG se rend chez sa bête noire de l’époque, à Lille, au stade Grimonprez-Jooris, l’ancien stade du LOSC. Paris tient le match nul, mais à la 85ème minute, les projecteurs vont s’éteindre. C’est en fait dû à une panne générale dans la ville. Le match ne reprendra pas. Même s’il ne reste que cinq minutes à jouer, le règlement est clair : le match sera à rejouer.

Paris continue à avancer et va battre Toulouse, faire match nul à Bordeaux, 2ème, les maintenant  à distance. Puis les joueurs de la capitale écrasent Laval, ramènent un point du stade Vélodrome, et martyrisent Auxerre avant la trêve. Après avoir ramené un nul de Brest et avoir battu Nice, Paris va rejouer son match à Lille.

Le PSG est invaincu depuis 26 matchs consécutifs. Et alors qu’il avait (presque) ramené un nul de Lille, il va, cette fois, s’incliner 2-0 sur un terrain catastrophique. L’absence de Luis Fernandez pèse. Paris n’est plus invaincu mais a battu l’ancien record de 21 matchs qui était détenu par Saint-Etienne.

Le PSG enfin champion

Avant de recevoir Monaco pour la 36ème journée, le PSG est premier avec trois points d’avance sur Nantes et six sur Bordeaux. A l’époque, la victoire vaut deux points. Paris et Monaco se neutralisent à la pause. A Rennes, Nantes fait également 0-0. Alors qu’on se dirige vers un match nul, Paris obtient un corner. Susic le tire, le ballon arrive sur Oumar Sène, un des soldats de cette équipe, qui fusille Ettori. Paris l’emporte 1-0 et devient champion. Il ne peut plus être rejoint par Nantes, possédant quatre points d’avance mais surtout une avance de 13 buts à la différence de buts. Paris échoue en demi-finale de la coupe de France, éliminé par Bordeaux en match aller – retour (1-1 et 2-1).

Dans cette équipe, il y a eu les historiques. Jean-Claude Lemoult, même s’il a joué très peu cette saison-là (7 matchs), Pilorget, détenteur du nombre de matchs disputés sous le maillot parisien et Luis Fernandez qui auront été de vrais leaders techniques et mentaux. Avec eux, Joël Bats aura montré pourquoi il est le gardien de l’équipe de France. Safet Susic aura été le maestro et Dominique Rocheteau un buteur énorme d’activité. Autour de ces joueurs, il y a eu les nouveaux arrivants qui se sont fondus dans le collectif et ont apporté leur (grosse) pierre à l’édifice. Oumar Sène, énorme au milieu de terrain, tout comme Fabrice Poullain, petit milieu arrivé de Monaco et qui aura apporté une touche technique dans le cœur du jeu. Michel Bibard, Philippe Jeannol, Franck Tanasi, Thierry Bacconier et autres Charbonnier auront participé à ce premier titre de champion de France du club de la capitale.

crédit photo: PSG70

Paris United

GRATUIT
VOIR