Nicolas Ouedec
à la uneActualités du ClubLes anciens du PSG

Le 11 des légendes… Du pire

Le PSG n’a pas compté que des grands joueurs, il s’est aussi trompé sur un paquet d’entre eux. Retour sur ces flops mémorables.

Après le 11 de la C1 puis les joueurs qui ont laissé une trace indélébile dans l’histoire du club, retour sur les joueurs qui ont marqué le PSG mais de la mauvaise façon. Ce 11 a été élu par la rédaction de Parisunited.

Dans les buts, Apoula Edel s’est imposé. Après un parcours atypique, un âge flou, le gardien parisien a marqué le club par des bourdes dignes des bêtisiers. Il avait pourtant quelques qualités athlétiques mais non seulement son jeu au pied était catastrophique et, malheureusement, il a aussi fait des erreurs de mains qui ont couté très chères au club.

En défense, Eric Cubilier est élu comme le pire latéral droit. Prêté par Monaco, il ne passera qu’un an au club en jouant très peu et en passant au travers des quelques rencontres qu’il jouera. A gauche, Daniel Kenedy. Le Portugais arrive dans les bagages de Ricardo, alors nommé entraineur, il sera moqué toute la saison alors qu’il était annoncé comme un espoir à Benfica.

En défense centrale, la charnière est composée de Lugano et Helder. Le Portugais, pourtant passé par Benfica ou La Corogne, ne s’imposera pas au PSG. Lourd, lent, emprunté, il fait partie des plus grandes déceptions. Avec lui, Diego Lugano. On parle bien là de son passage au PSG. Quand l’uruguayen arrive, c’est une véritable idole en Uruguay et à Fenerbahce. Mais dans la capitale, il va être catastrophique : en retard dans les duels, lent, même Ancelotti ne va plus savoir quoi en faire jusqu’à l’aligner en latéral droit sur un ou deux matchs. Mais rien n’y fera, l’Uruguayen partira en laissant la trace d’un gâchis.

On aurait pu faire deux équipes des « ratés »

Au milieu, Alex Nyarko. Le ghanéen jouera 24 rencontres avec le PSG mais en étant dépassé. A ses côtés, Edmilson et Semak. Le Brésilien arrive de Porto pour remplacer Leonardo. Un cauchemar : il traverse les matchs sans envie, sans rien montrer, à tel point qu’il quittera le club dès le mercato de janvier. Pour Sergueï Semak, c’est encore pire. Il est recruté par le PSG après un match de coupe d’Europe dans lequel il inscrit trois buts à… Letizi, au Parc des Princes. Recruté par Vahid, il sera l’une des plus grandes déceptions du PSG puisqu’en 30 matchs, il inscrira moins de buts (1) que lors de cette soirée.

En attaque, sur les côtés, on retrouve Ben Arfa et Everton. L’ancien lyonnais est arrivé en surpoids et n’a jamais montré l’envie de jouer au foot. Quant au Brésilien, recruté avec son compatriote Souza, il fait partie des plus grosses arnaques que le club a vécu. Enfin, en pointe, on trouve Nicolas Ouedec. Arrivé sous la présidence de Charles Bietry, fan du FC Nantes, l’ancien canari ne s’est jamais imposé et n’a inscrit qu’un seul but sous le maillot rouge et bleu.

On ne va pas se mentir, on aurait pu composer deux équipes complètes avec les flops du PSG et elles auraient sûrement eu du mal à se départager. Revault avec, entre autres, ses cinq buts encaissés à Munich, ou Casagrande, dans les buts peuvent être rangés dans cette catégorie. En défense, on aurait pu mettre Ateba, Bourillon, Okpara, Laspalles, Mahé, ou Geraldao. Au milieu, Krychowiak, Stambouli, Baning, Vampeta, Yanovski, Hugo Leal, Luccin, Dalmat, Sechet auraient très bien pu être élus dans cette pire équipe.

Enfin, en attaque, Souza, Frau, Jesé, Calderaro, Pouget, Gravelaine, Kezman, Bueno, Cardetti, Martel, Debbah, ou encore Adailton (en plus d’avoir été mauvais, il a failli permettre à l’OM d’être champion sur un des rares buts qu’il a inscrit de la saison !!!) postulaient largement.

Le pire 11 de la rédaction : Edel – Cubilier, Lugano, Helder, Kenedy – Nyarko, Semak, Edmilson – Everton, Ouedec, Ben Arfa.

crédit photos : onze mondial, histoire du PSG

Paris United

GRATUIT
VOIR