à la uneArticleLe ClubLes anciens du PSGOeil du supporter

Blaise Matuidi : Les poumons du parc

À l’arrivée de QSI à l’été 2011, les stars ne font pas encore partie des vagues de joueurs qui arrivent lors du mercato au PSG. Le plus gros nom est celui de Javier Pastore qui éclipse les autres dont celui de Blaise Matuidi. Arrivé pratiquement dans l’indifférence générale, il s’est imposé année après année en tant que joueur indispensable et aura laissé un énorme vide depuis son départ. Pourquoi ?

L’art de se rendre indispensable

Lorsqu’il débarque dans la capitale, Blaise Matuidi n’est pas le grand nom attendu par les supporteurs. Ni par les propriétaires du club d’ailleurs, qui sont assez réticent à sa venue. Car pour l’anecdote c’est Antoine Kombouaré entraîneur à l’époque qui aura l’idée de la faire venir. Et quelle idée ! Le natif de Toulouse malgré quelques blessures la première saison se rendra indispensable très vite. Ce qui frappe le plus, c’est sa capacité à répéter les efforts à l’infini. Il est la pièce maîtresse du milieu de terrain parisien et l’arrivée de Carlo Ancelotti à la trêve hivernale ne changera rien à cela. Au contraire, le technicien italien se rend vite compte de la pépite qu’il a entre les mains et Blaise devient un des cadres de l’équipe. La saison suivante est marquée par l’arrivée de joueurs de classe mondiale comme Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva. Le Paris Saint-Germain entre dans une nouvelle ère , beaucoup pensent que Blaise Matuidi est trop petit pour ce PSG-là. Thiago Motta qu’on ne présente plus et Marco Verratti qui est annoncé comme une star en devenir viennent garnir le milieu de terrain. Cela ne suffira pas pour écarter Matuidi du onze titulaire, et Carlo Ancelotti avouera même qu’il fait partie des joueur les plus importants de l’équipe avec Ibrahimovic et Silva. Il le considère comme l’un des meilleurs milieux de terrain du monde.

Des limites techniques ?

Carlo Ancelotti partit et le premier titre sous l’ère QSI en poche, c’est Laurent Blanc qui prend place sur le banc parisien. Ce nouvel entraîneur prône un jeu de possession qui multiplie les passes. Encore une fois les doutes visent directement Blaise Matuidi. Comment ce joueur volontaire mais en avec un manque cruel de technique pourrait-il garder sa place dans ce système de jeu ? C’est vrai qu’au premier coup d’oeil personne ne pourrait se dire qu’on a en face de nous un joueur fin techniquement, il porte bien son nom d’homme élastique. Et pourtant, il va s’imposer sans le moindre soucis, sa façon de se mouvoir n’influe en rien sur sa qualité de passe et de conservation de balle. Son soit-disant défaut était donc un trompe-l’oeil, car dans un schéma comme celui-ci un joueur dénué de dextérité balle au pied serait incapable de faire bonne figure. Laurent Blanc ne s’y trompera pas et lui fera confiance, il suivra les traces de son prédécesseur quant à l’importance de Blaise dans l’équipe. Car en l’absence de Thiago Silva et Ibrahimovic, c’est bien Matuidi qui héritera du brassard de capitaine. Il sera un titulaire indiscutable durant toute la période Blanc.

Un beau palmarès

Son passage au PSG lui aura aussi permis de se construire un très beau palmarès, et l’inverse est tout aussi vrai. Car il est un artisan majeur de tous ces titres : 5 titres de champions de France ; 3 coupes de France ; 4 coupes de la Ligue ; et 5 trophées des Champions. Le tout en seulement 6 ans (2011-2017). Il est d’ailleurs à l’heure actuelle dans le top 10 des joueurs ayant porté le plus de fois le maillot du Paris Saint-Germain avec 295 matches. En profitant même pour inscrire 33 buts dont un mémorable au Vélodrome, enroulé du pied droit ( son mauvais pied ) lucarne opposée et délivrer 27 passes décisives. Pas mal pour un joueur qui manque soit-disant de technique.  Mais la plus grande trace que Blaise Matuidi aura laissé se trouve sans doute dans les tribunes du Parc. Son départ lors de la deuxième saison d’Unai Emery lui préférant Adrien Rabiot laissera un énorme vide. Les supporteurs du PSG adorent ce genre de joueur qui donnent tout et ne triche jamais. Encore à ce jour il n’a pas été remplacé, sûrement parce-que Blaise Matuidi est irremplaçable.

Crédits Photos : Gentsidesport , Foot01, purepoeple

 

Paris United

GRATUIT
VOIR