à la uneDirigeants & StaffPrésentation

Leeroy Echteld : Qui est l’inconnu à la tête de la réserve parisienne ?

Isaac Hemans (22 ans), Lucas Bernadou (18 ans)ou encore Junior Dina Ebimbe (18 ans), ces 3 milieux de la réserve ont été appelés hier par Thomas Tuchel afin de renforcer le groupe parisien, décimé. Trois milieux sous la coupe d’un homme, Leeroy Echteld. Quasiment inconnu du grand public, nous avons tenté d’en savoir plus sur le nouvel entraîneur de la réserve parisienne.

 

Fidèle à sa patrie d’origine depuis le début de sa carrière d’entraîneur, c’est à Paris que le néerlandais Leeroy Echtel décide de s’exiler. Depuis l’é2018, il est à la tête de l’équipe réserve du PSG. Avant de se faire connaître en France, cest à lAZ Alkmaar qu’Echteld fait ses premiers pas en tant qu’entraîneur adjoint. John van den Brom, coach de lAZ Alkmaar, a accepté de nous éclairer un peu plus sur le coach batave.Il a un caractère très fort et une mentalitéde vainqueur. C’est pour ça quil était dans l’équipe. La relation entre les deux hommes n’est pas récente mais date de l’époque où Leeroy était encore milieu offensif. “Déjà en tant que joueur, il avait cette rage de vaincre” nous confie van den Brom. Un caractère bien trempé qui lui avait déjà valu une expulsion en février dernier lors du match contre Furiani-Agliani. Après avoir passé 6 mois en France en 1997, àl’AS Cannes plus précisément, il met fin à sa carrière 4 ans plus tard pour se consacrer quelques années après à celle de manager.

 

Si certains se questionnaient sur sa capacité à canaliser les jeunes effectifs, son parcours, lui, ne laisse pas de doutes. Avant de devenir coach assistant de l’équipe première, il était avant tout manager à “lacadémie” de lAZ Alkmaar. Cest grâce à  cette structure qu’il tissera des liens particuliers avec les jeunes qu’il retrouvera quelques années plus tard dans l’équipe pro. Il a toujours eu une très bonne relation avec les joueurs, en particulier les jeunes puisqu’il les avait déjà entraîner. Il représentait vraiment une figure paternelle pour eux” confirme van den Brom. Bien quextrêmement exigeant avec ses joueurs, le natif d’Amsterdam trouve la balance parfaite pour ne pas tomber dans une tension permanente avec son effectif. Une qualité essentielle pour durer à ce postelà.

 

“C’est la suite logique pour Leeroy et une opportunité qu’il attendait depuis longtemps” confirmait le coach de l’AZ. A Paris, le tacticien marche de pair avec Hervé Guégan, anciennement à la tête des U19 (repris par Thiago Motta). Si la décision finale revient à Echteld, c’est pourtant le parisien qui figure en tête sur les feuilles de match. Le Néerlandais de 50 ans ne possède pas encore les diplômes requis pour exercer en France. Un duo qui semble parfaitement fonctionner. Hervé Guégan permet au coach de se faire comprendre en français mais il a également l’atout de bien connaître les joueurs, qu’il a eu sous ses ordres en tant qu’entraîneur des U19. Si ce poste représente une étape importante dans sa carrière, la question de succéder un jour à Thomas Tuchel reste cependant utopique pour son ancien partenaire à lAZ. “C’est un rêve d’entraîner un jour un club comme ça avec des joueurs fantastiques mais je pense que la marche est encore trop haute pour Leeroy” nous confie-t-il.

 

Avant de se projeter aussi loin, le coach doit faire ses preuves avec l’équipe réserve du Paris Saint-Germain. Et les résultats sont encore bien trop instables pour lui assurer une place indiscutable au sein du club.  Après une série de 3 défaites et 1 nul, l’ambiance n’était pas au beau fixe dans cette équipe parisienne. Les hommes de Leeroy avaient sauvéla mise face à Granville en l’emportant sur un très beau 3-0. Une bouffée d’air frais de courte durée pour les Parisiens, qui ressortent encore une fois perdants de leur rencontre contre Bastia-Borgo samedi dernier (1-0). Echteld s’était confié récemment au manager de l’AZ sur ses débuts à Paris: Au début, c’était très compliqué pour lui. Il y a la barrière de la langue évidemment et il ne connaissait personne non plus. Ces derniers temps, ça allait beaucoup mieux, il s’est familiarisé avec son équipe mais aussi avec la Ligue.

 

Une ligue, un jeu, qui possède bien des différences avec celui de nos voisins. D’après le le tacticien batave, les effectifs sont bien plus solides physiquement en France qu’aux Pays-Bas, qui se rattrapent cependant sur l’aspect plus tactique du jeu. Une combinaison des deux pourrait pourtant faire des merveilles. En attendant, le défi n’est pas mince. Le PSG, 12ème du Groupe C, se retrouve à 4 points de la zone rouge. Le maintien est crucial.

 

Paris United

GRATUIT
VOIR