à la uneLe Club

La fin du 4-2-3-1 : L’impuissance de la méthode Tuchel

Lors de la conférence de presse du match ASM v PSG qui devait se dérouler dimanche dernier, Thomas Tuchel a répondu à plusieurs questions dont une qui n’a pas fait tant de bruit que ça, alors que sa réponse témoigne du manque d’emprise édifiant qu’il a vis-à-vis de son groupe.

Les faits 

Durant cette fameuse conférence de presse, un journaliste revient sur le changement de formation que Thomas Tuchel a effectué dès le retour des vestiaires à Madrid.

Journaliste : ”Etes-vous frustré de ne pas avoir pu tester suffisamment longtemps le système avec vos quatre attaquants ? Est-ce que vous avez envie de recommencer après avoir revisionné le match?”

T.T: ”Vous devez demander à Marquinhos et Marco Verratti s’ils ont trouvé ça intéressant d’être seulement deux à courir, pour moi à ce niveau là, il est absolument nécéssaire de jouer avec les trois du milieu pour être équilibré”.

Ce à quoi il ajoutera plus tard dans la conférence.

T.T: ”Même en Ligue 1, je suis persuadé que jouer avec quatre attaquants n’est pas possible.”

Comment l’analyser ?

Le doute n’est plus permis, Thomas Tuchel ne compte plus utiliser le 4-2-3-1 à l’avenir, que ce soit en Ligue 1 ou en Ligue des champions, et après la prestation catastrophique des Parisiens face au Real, on peut le comprendre. Mais est-ce vraiment le système qu’il faut remettre en cause ? Ce schéma nécessite que les trois milieux offensifs participent activement au travail de récupération du ballon pour soutenir les milieux défensifs et ainsi remonter la balle en bloc compact. Et ce travail n’a pas été fait ce soir-là. A n’en pas douter, le technicien allemand connait tous les rouages de ce système et en l’enterrant de manière (presque) définitive, il nous avoue qu’il n’a aucune autorité sur ses joueurs.

Mbappé et Neymar ne veulent pas défendre et ne le feront jamais. Gérer un vestiaire rempli de “stars” était l’une des tâches les plus compliquées à résoudre et sur ce point, il a clairement échoué.

4-3-3 le bon choix ?

En revanche son envie de revenir au 4-3-3 est plutôt judicieuse, quand on sait que toutes les grosses écuries européennes (Real, Barça, Liverpool, Man City) font le choix de densifier le milieu de terrain en choisissant ce système. Dans le football moderne la bataille du milieu de terrain est primordiale, mais elle se gagne que si les ailiers participent pleinement. On l’a appris a nos dépens face a Madrid, et quand on voit l’énorme débauche d’énergie d’un Salah et d’un Mané à Liverpool on comprend aisément comment ces deux équipes sont ressorties victorieuses des quatre dernières éditions de la Ligue des Champions. Compétition qui est l’objectif prioritaire des Parisiens. C’est en ce sens que l’on constate que le choix du schéma ne résoudra rien. Thomas Tuchel se doit de reprendre la main sur son groupe et modifier les mentalités au plus vite. Les joueurs qui ne veulent pas courir dans un système ne courront pas dans un autre. Certes le pressing et la récupération du ballon seront moins durs pour les milieux, mais l’écart entre les lignes sera tout aussi grand et par conséquent le lien inexistant.

L’engrenage ?

Cependant, le problème ne s’arrête pas là. Combien de temps va t-il falloir pour que ce manque d’autorité se propage au reste de l’équipe ? Sans parler du fait que même en sortant un de ses attaquants pour faire rentrer un milieu et repasser en 4-3-3, ça n’arrange rien. Les joueurs qui ne veulent pas courir dans un système ne courront pas dans un autre.

Nous savons bien que depuis l’arrivée de Leonardo, le coach allemand a en quelque sorte renouvelé sa période d’essai. C’est un aveu de faiblesse de sa part qui pourrait le fragiliser dangereusement.

 

Paris United

GRATUIT
VOIR