à la uneInterviewsLes joueurs

Thomas Meunier se confie sur sa vision du PSG, son avenir, et le fiasco toujours pas digéré en Ligue des Champions

C’est loin des pelouses que Thomas Meunier s’est confié hier au Parisien-Aujourd’hui-en-France. Tout en présentant la nouvelle exposition organisée par sa société, Play it Art, le Belge revient sur sa saison, ponctuée par le nouvel échec du club en Ligue des Champions. 

Ne ressassons pas cette soirée, le scénario est désormais bien trop familier. Le 6 mars dernier, encore une fois, le PSG s’arrêtera en huitième de finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Après avoir dominé les Red Devils 2-0 au match aller, les Parisiens s’inclineront finalement face à une équipe bis et comble du comble, au Parc des Princes. Une désillusion de plus aussi bien pour les supporters que pour les joueurs. Parmi eux, Thomas Meunier, qui remplacera Draxler à la 70’. Pour l’international belge, la défaite n’est toujours pas digérée. Le match contre Manchester, c’est juste la plus grosse blague de l’histoire du football. J’aurais pu mettre un million d’euros qu’on ne pouvait pas perdre” confie-t-il avec la franchise qu’on lui connaît. Conscient de l’obsession qatari de faire rayonner le club sur la scène internationale, le latéral de 27 ans ne cache pas la difficulté du club à atteindre cette ambition. “La Ligue des champions, c’est toujours le problème majeur. La communication a été faite sur cette internationalisation, sur le fait de gagner cette compétition, de faire partie des grands comme le Real, le Barça. Il faudra encore beaucoup de temps pour ça, mais le PSG est un club qui grandit”. Et sur ce point, le Belge n’a pas tort. Toutes les ressources investies dans le club ne pourront pas éclipser le fait qu’il n’a même pas 50 ans d’existence. Si la jeunesse n’efface pas la douleur, elle redonne tout de même une lueur d’espoir quant à l’avenir du PSG en C1. 

L’ancien du FC Bruges évoque également son parcours et sa place au sein du vestiaire. Place compliquée depuis le retour de Dani Alves sur le couloir droit. Pas assez régulier pour défendre une place de titulaire, le latéral reste en attente d’une prolongation de son contrat, ce n’est pas faute d’avoir manifesté son désir de rester dans la capitale. “C’est un peu en stand-by. Il y a beaucoup de choses qui se passent au club. Dani Alves, Gigi Buffon, Adrien Rabiot, sont en fin de contrat, et on est pas mal à entrer dans notre dernière année. Tous ces extras font que rien ne se fait.” confiait-il au Parisien. S’il n’est pas prolongé, il y a de fortes chances que le joueur quitte le club, libre de tout contrat en fin de saison. Une décision prise avec lucidité : «Je ne pense pas que le club ferait énormément d’argent sur moi » dit-il avant de conclure “Ce n’est pas comme Adrien Rabiot qui vaut 50 millions d’euros”.

En attendant un retour du club, Thomas Meunier reste confiant et évoque l’intérêt d’une dizaine de clubs, “tous du top 5 de leur championnat”

 

Yasmine Muffoletto, pour Paris United

Paris United

GRATUIT
VOIR