à la uneInterviewsL'équipe

Thilo Kehrer : « J’ai un potentiel, ma limite n’est pas encore atteinte »

Blessé depuis quelques semaines, Thilo Kehrer doit ronger son frein. L’international allemand n’a pas toujours connu des hauts depuis son arrivée. Lors d’une interview accordée à Kicker, l’ancien de Schalke s’est confié sur son aventure francilienne. 

A l’été 2018, le Paris Saint-Germain surprend ses fans en annonçant l’arrivée de Thilo Kehrer pour un transfert estimé à 37 millions d’euros. Le défenseur allemand a débarqué dans la capitale avec la pleine confiance de son coach, Thomas Tuchel. Son adaptation a été rapide malgré quelques différences entre le football allemand et français. « Le PSG a une portée très différente, en France tout est concentré sur Paris, c’est un tourbillon géant. À Paris, nous avons des stars et aussi un certain glamour. Sur le plan footballistique, je dirais qu’il y a deux classes de différence. La tradition et l’histoire du PSG n’ont pas été aussi longues. Je voudrais seulement parler d’une différence de classe. Je vois ces deux championnats au même niveau, les attributs sont différents. En Allemagne, la discipline tactique revêt une grande importance, tandis qu’en France, les individualités et techniciens se distinguent ».

Sur sa lancée, Thilo Kehrer est revenu sur l’importance de Thomas Tuchel dans sa décision de venir jouer à Paris. « Il a été le premier à me contacter. Il a expliqué ses idées et comment il veut construire l’équipe. Il m’a montré des moyens qui correspondent à mon avenir ».

Enfin, l’international allemand, qui se remet d’une lésion à l’aponévrose de la voûte plantaire, en a profité pour définir le rôle qui lui correspond le mieux sur le terrain. « Je peux jouer les trois positions dans la chaîne défensive de trois hommes. Peu importe où. Avec Schalke, je jouais souvent à gauche, avec PSG à droite. Mais dans la défense centrale, je me sens aussi très à l’aise. J’ai encore un potentiel que je veux exploiter, la limite n’est pas encore atteinte – mais ce serait aussi mauvais à 23 ans si elle l’était ». 

On souhaite au joueur le meilleur retour possible dans quelques semaines, lui qui fera face à une concurrence acharnée.

 

Paris United

GRATUIT
VOIR