InterviewsLes joueurs

PSG : « Ce n’est plus possible de revenir en arrière », Véronique Rabiot s’exprime sur le choix de son fils

Alors qu’Antero Henrique a officiellement pris la parole pour annoncer la décision d’Adrien Rabiot de ne pas poursuivre au PSG, la mère et agent du joueur, Véronique Rabiot, a tenu à répondre ce mercredi au directeur sportif parisien sur RTL. La représentante du futur ancien parisien a déclaré que Paris était au courant des envies de départ de son milieu depuis l’été dernier et n’a pas agi en conséquence.

 

On dit que les histoires d’amour finissent mal en général. Celle entre Adrien Rabiot et le PSG prend une tournure dramatique. Lundi, Antero Henrique dévoilait dans une interview accordée à Yahoo Sport le choix du milieu parisien de ne pas prolonger son contrat qui termine en juin prochain. Il mettait notamment en cause l’entourage du joueur. Régulièrement pointée du doigt, Véronique Rabiot s’est exprimée mercredi sur RTL. Selon elle, la situation est « totalement dégradée » et il est impossible de « revenir en arrière ».

Dans cet entretien, Véronique Rabiot charge le PSG sur la situation de son fils. Elle déclare avoir signifié au club, depuis l’été dernier, les envies de départ de son fils mais surtout que ce dernier « voulait quitter le club ». Or, selon nos informations, Adrien Rabiot avait affirmé à son entraîneur, durant le mercato estival, sa volonté de prolonger avec Paris dès le retour de la tournée asiatique.

 

Véronique Rabiot nie tout contact avec Barcelone

Madame Rabiot a par contre nié être toujours en contact avec les dirigeants du FC Barcelone, après les sollicitations du dernier marché des transferts : « Il n’y a aucun accord avec aucun club à aucun moment […] Nous n’avons le droit de parler avec aucun club avant le 1er janvier et je ne parlerai avec aucun club avant le 1er janvier ».

L’agent de Rabiot a aussi évoqué les raisons qui poussent son joueur à quitter le PSG. La première avancée est l’envie « d’une nouvelle aventure », de « connaître de nouveaux challenges ». Véronique Rabiot se défend également des supporters, qui ont « mauvaise mémoire ». Ceux-ci ont déployé mardi une banderole hostile au milieu de terrain lors de la victoire de Paris à Orléans (1-2) : « Ils n’ont pas toujours dit ça. En début de saison, Adrien était le seul à jouer dans l’équipe quand les autres joueurs étaient encore en sélection ». « Adrien a toujours aimé le Paris-Saint-Germain et ce n’est pas parce qu’il décide de partir et d’aller vivre une nouvelle aventure qu’il n’aime plus le PSG », a conclu Véronique Rabiot.

Paris United

GRATUIT
VOIR