à la uneInterviewsLes joueurs

Neymar Senior à Téléfoot sur son fils : « Le futur est à Paris, son présent est à Paris »

A l’occasion d’un entretien accordé à Téléfoot, le père de Neymar s’est exprimé sur la blessure de son fils, son avenir ou encore sur l’arbitrage en Ligue 1. Il a une nouvelle fois nié les rumeurs envoyant le numéro 10 parisien en Catalogne.

La blessure de Neymar

« Actuellement, il est blessé. Il a une lésion donc c’est compliqué. Ça dérange tous ceux qui aiment le football et qui aiment le voir jouer. On espère que la situation va s’améliorer pour qu’il puisse retrouver le terrain. En avance sur le protocole de guérison? Non, non, non, le protocole pour la blessure de Neymar c’est au minimum 10 semaines. »

Un retour à Barcelone?

« Il y a deux personnes qui parlent pour Neymar. Neymar et moi. Et à aucun moment, nous en avons parlé. Est-ce qu’un jour, quelqu’un a entendu ces propos sortir de notre bouche ? Non. Bien sûr que Barcelone est une grande équipe. Nous avons tous été heureux là-bas. C’est évident, dès que l’on parle de transfert de joueurs, le nom de Neymar ressort toujours dans les discussions. C’est impossible de laisser un joueur tel que lui hors de ces rumeurs. Mais évidemment, ce ne sont que des mensonges. Il n’y a eu aucun appel avec Barcelone. C’est faux bien sûr. Mais ces rumeurs nous amusent beaucoup. Ils sont drôles les journalistes. Ça nous distrait énormément. »

Son avenir

« Le futur est à Paris, son présent est à Paris. C’est difficile de parler de l’avenir car dans le football, ça peut changer à tout moment. Mais son présent est à Paris. »

Neymar est heureux à Paris

« Oui c’est sûr. La première année de Neymar au PSG, c’était une année d’adaptation, une nouvelle expérience. Là, il se sent très bien à Paris. Il est heureux et il grandit avec le PSG. Mis à part la blessure, il est très heureux à Paris. »

L’arbitrage en L1

« J’ai une certaine opinion concernant le Championnat de France. Et ce n’est pas le championnat le problème, c’est l’arbitrage, qui doit protéger le joueur de football. L’arbitrage, si il est mal fait, si on ne siffle pas les fautes et les actes d’anti-jeu, c’est ça qui est mal fait. »

La rédaction

Crédits photo : The Guardian

Paris United

GRATUIT
VOIR