InterviewsLes joueurs

Mauro Icardi : « Marquer a toujours été mon objectif, mon obsession »

Dans un entretien diffusé dimanche soir dans le Canal Football Club en marge de OL-PSG, Mauro Icardi revient sur son arrivée dans le club de la capitale. L’occasion pour l’attaquant d’évoquer ses objectifs, ses nouveaux coéquipiers et de faire le point sur sa personnalité et sa vie privée.

Icardi lors de sa première sous ses nouvelles couleurs.

Mauro Icardi a comme qui dirait les crocs. Et on le comprend. L’international argentin, qui n’a pas connu une saison des plus épanouissante la saison dernière avec l’Inter Milan débarquait à Paris dans les derniers instants du mercato estival en prêt avec une option d’achat estimée à 70M€. Au cours d’un entretien pour le CFC enregistré peu après la victoire face au Real Madrid la semaine dernière, le goleador argentin, qui n’a pas encore eu l’occasion d’inscrire un but sous ses nouvelles couleurs, a exprimé beaucoup d’ambition.

«Tout le monde me définit comme un « killer » parce que je suis toujours dans la surface pour essayer de marquer. Depuis mes débuts, très jeune, à Rosario en Argentine, marquer a toujours été mon objectif, mon obsession», affirme Mauro Icardi lorsqu’on lui demande de se définir en tant que joueur.

Pourquoi il a choisi Paris

«Je viens juste d’arriver (rires). Mais évidemment, quand on arrive avec une option d’achat, on essaie de montrer le meilleur de soi-même pour être acheté par l’équipe. Donc on verra ce que ça donne l’été prochain», a notamment commenté l’Argentin, qui semble désireux de s’inscrire dans la durée avec le club de la capitale. «J’arrivais à ma 7ème année à l’Inter, mon rêve était de jouer la Ligue des champions avec l’Inter. Il s’est réalisé. On n’a pas gagné grand-chose, même rien du tout… mais je suis resté, j’ai marqué des buts, et le moment était venu pour moi de jouer dans une équipe qui gagne, qui remporte des titres », explique-t-il. « Il était temps de commencer à gagner, et rejoindre une équipe comme Paris, avec autant de grands joueurs, c’est ce que je voulais».

L’accueil du Parc

L’attaquant passé par la Sampdoria découvre cette saison le deuxième championnat de sa carrière avec la Ligue 1. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’accueil réservé par ses nouveaux supporters ne l’a pas laissé insensible. «Sincèrement, j’ai été très ému », raconte Icardi. «Contre Strasbourg, quand j’ai commencé à m’échauffer, j’ai reçu un accueil incroyable. Tout le stade a chanté pour moi. C’était spectaculaire. Je crois que ça ne m’était arrivé nulle part ailleurs, ni à la Sampdoria, ni à l’Inter, et ç’a m’a beaucoup touché», explique le compatriote de Di Maria.

Ses nouveaux coéquipiers

Neymar, M’Bappé, Cavani, Di Maria, et désormais Icardi. L’attaque du PSG, à laquelle on peut rajouter Draxler, ne fait pas tâche au moment de la comparer aux autres équipes de top niveau européen. Le nouveau venu l’a bien compris et ce sera autant un luxe qu’un casse-tête pour Thomas Tuchel au moment de composer son effectif à chaque rencontre. «C’est une attaque spectaculaire. Je sais que ce n’est pas facile pour l’entraîneur de faire jouer tout le monde ensemble. Si ça me plairait ? Ce serait pas mal de pouvoir jouer avec toutes ces stars (rires). Je crois qu’aucune autre équipe n’a autant de stars et de grands joueurs que Paris », explique-t-il.

Même la concurrence avec Edinson Cavani, meilleur buteur de l’histoire du club avec 195 buts ne semble pas effrayer l’ancien pensionnaire de la Masia. «C’est une concurrence saine. Par chance, on parle tous les deux espagnol, donc c’est top pour le club et c’est tout ce qui compte. Jouer ensemble ? J’adorerais ! C’est toujours un plaisir de jouer avec de grands joueurs et Cavani a prouvé durant toute sa carrière qu’il était un immense joueur».

Sa personnalité controversée

Tristement célèbre pour avoir épousé Wanda Nara, l’ex-femme de son ex-coéquipier et meilleur ami Maxi Lopez, ainsi que pour s’être fait tatouer les visages des enfants de ce dernier sur son avant-bras, Mauro Icardi assume. « Oui, je l’assume bien. On essaie de vivre notre relation le mieux possible, on est tous les deux amoureux et on ne choisit pas de qui on tombe amoureux. Ça nous est arrivé et c’est comme ça », déclare calmement le natif de Rosario.

Le joueur à la réputation sulfureuse sait qu’il est depuis longtemps jugé plus sur sa vie privée que pour ses exploits sur le rectangle vert. «Ceux qui me connaissent savent qui je suis vraiment, et c’est tout ce qui compte pour moi. (…) Ca fait déjà 7 ans que c’est le cas, depuis que je suis avec Wanda. Elle est célèbre, moi aussi, et je sais ce que ça implique. Mais ça n’influence pas mon état d’esprit. Sinon, je n’aurais pas joué pour l’Inter et marqué 150 buts », se défend-il.

Si cette relation complexe avec l’ex de son ex-meilleur ami fait toujours jaser, elle aurait agacé Lionel Messi, qui, ne cautionnant pas cette relation, aurait pesé dans les choix du sélectionneur argentin afin de tenir à l’écart le numéro 18 parisien. Une chose que l’intéressé refuse tout simplement de croire : «C’est le bruit qui court. Moi j’ai eu l’occasion d’être avec Messi, de jouer avec lui, je l’ai connu à Barcelone il y a des années. Je laisse les gens parler de ma vie privée avec Wanda, de cette histoire avec Messi… Ce sont des choses qu’on ne peut pas éviter… Est-ce que j’y crois à cette histoire de Messi ? Non, parce que je le connais. C’est le meilleur joueur au monde, j’ai pu le rencontrer et je l’apprécie énormément.  Donc je ne crois pas à ces histoires ».

Depuis son arrivée au Paris Saint-Germain, le joueur de 26 ans a disputé deux matchs, le premier en rentrant en cours de jeu face à Strasbourg (1-0) en Ligue 1 et le deuxième lors de la réception du Real Madrid (3-0) en Ligue des Champions. Forfait face à Lyon (0-1) dimanche dernier, le natif de Rosario était présent dans les tribunes du Groupama Stadium aux côtés de Kylian M’Bappé pour encourager ses coéquipiers.

Source : Youtube Le Sport avec Canal

Paris United

GRATUIT
VOIR