à la uneInterviewsLes anciens du PSG

Mamadou Sakho : « J’étais fan du PSG avant d’être un joueur du club »

Ancien du Paris Saint-Germain et désormais joueur de Crystal Palace à Londres, cest dans les pages de So Foot que Mamadou Sakho sest confié sur son ancienne vie parisienne et sa vie actuelle, de lautre côté de la Manche. Morceaux choisis.

Lhistoire dun enfant qui rêvait de football

« Je pense que tous les joueurs doivent énormément au football. »

C’est un joueur qui est revenu de loin, qui a connu la misère très jeune même moins de trois ans avant le début de sa carrière professionnelle. Cela lui a permis de grandir très vite, afin d’être là pour ses proches. Dans le football, il y voyait également un moyen de les aider.

Extrait de linterview

Avant que son père ne décède, il entreprend d’offrir le voyage pour le pèlerinage à La Mecque à ses parents, en économisant ce qu’il gagnait au centre de formation. Orphelin de son père à l’âge de 12 ans, il a consacré une grande majorité de ses économies de « largent que le club [lui] donnait pour les frais dessence destinés aux parents » pour subvenir aux besoins de sa famille, « fait en sorte que le club soccupe de [leur]trouver un appartement ». Après le décès de son père, « devenir pro est devenu une obligation ». Se séparer de sa famille lorsque l’on est destiné à devenir joueur professionnel est un énorme sacrifice. Kylian Mbappé lui-même en parlait quelques mois avant la Coupe du monde dans une émission sur Canal +. Le natif de Bondy évoquait le fait que « les gens ne voient que la finalité (le salaire, ndlr) du football ».

Mamadou Sakho revient longuement sur ses débuts au PSG, son rapport avec le football africain et sa vie personnelle. Fondateur de l’AMSAK (Association Mamadou Sakho), il œuvre également désormais pour « lutter contre la précarité », « venir en aide aux plus démunis » en Afrique. Il cherche également à aider les jeunes africains à se réinsérer socialement, après la prison entre autres. C’est un homme qui a été fortement marqué par la précarité mais qui a su en faire une force, celle de ne rien lâcher et de persévérer.

Lhomme dun seul club ?

C’est en 2007 au sein du Paris Saint-Germain que le défenseur centre a commencé sa carrière professionnelle. Son aventure parisienne se terminera à la fin de la saison 2012-2013, lorsqu’il rejoint le Liverpool FC. Le journaliste pose la question de « l’homme d’un seul club », où il évoque le fait que « certains voyaient en [lui] une sorte de Maldini du PSG ». L’ancien défenseur central du club de la capitale parle la fin de sa période à Paris, où il évoque la raison principale de son départ : son manque de temps de jeu.

« Javais dit que personne ne pouvait acheter mon plaisir de jouer au football. Et ce plaisir-là, tu ne peux pas l’éprouver lorsque tu es assis sur un banc de touche. »

Le joueur enchaîne ensuite avec son histoire avec le club, ses premiers matches au Parc des Princes. Il dit même : « J’étais fan du PSG avant d’être un joueur du club »et qu’il tient sa « grinta »de Gabriel Heinze, que cela a « déteint »sur lui.

Faire ses preuves au PSG était essentiel pour lui, il a même été capitaine et Champion de France sous les couleurs rouge et bleu. « Remporter ce titre, c’était quelque chose de très fort pour un gamin de Paris comme moi ». Malgré son départ un peu prématuré par rapport à ses ambitions – ou du moins ce que certains imaginaient de lui -, le natif de la capitale semble avoir atteint un bon nombre de ses objectifs de carrière. Lorsque le journaliste lui demande si revenir au PSG lui plairait, il a répondu d’un simple « On verra ». Le joueur parle ensuite de son bien-être pour lui et sa famille dans la capitale anglaise et semble apprécier l’aspect cosmopolite de la ville, en signifiant les différences qu’il y a entre le mode de vie britannique et français. Selon lui, les anglais sont plus ouverts « à tous les niveaux » socialement et culturellement parlant.

Mamadou Sakho en pro au PSG, c’est 151 matches joués en Ligue 1 pour six buts marqués ainsi que 19 matches d’Europa League et trois matches de Champions League lors de sa dernière année.

Cette interview devrait être une leçon de vie pour tout à chacun. Savoir que lon peut revenir de très loin et continuer d’œuvrer pour le bien des autres, que ce soit à travers le football ou toute autre profession ou passion.

Loukman

Source : So Foot

Crédits photos : leparisien.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR