à la uneActualités du ClubInterviewsLe mercatoLes joueurs

Leonardo en quête de changements

Le directeur sportif parisien ne s’était pas exprimé publiquement depuis plusieurs longues semaines mais il a remédié à cela en accordant une interview à nos confrères du JDD. Extraits choisis.

La situation de crise sanitaire que nous avons vécue et que nous vivons toujours n’échappe à personne. Il y a un gros impact sur les clubs de football aussi bien économiquement que sportivement parlant. Les championnats européens ont quasiment tous repris sauf évidemment en France où la décision d’arrêter a été trop hâtive. Leonardo en a bien conscience.

« Moi, je raisonne sur le plan sportif. Et je constate que nos concurrents auront beaucoup joué au moment d’attaquer la Ligue des champions. Ça risque d’être très compliqué. On va disputer deux finales (la Coupe de la Ligue puis la Coupe de France) et la Coupe d’Europe avec trois matchs amicaux dans les jambes ? C’est un gros désavantage. Mais la situation est ce qu’elle est et nous devons nous montrer flexibles […] On a déjà établi un planning de matches amicaux, mais ça reste aléatoire car on ne connaît pas encore les dates des finales.« 

La reprise est planifiée pour le 22 juin et elle commencera avec une période de dix jours d’entraînement. Un programme de match amicaux a été préparé mais il y a pour le moment trop d’incertitudes et encore davantage concernant les joueurs dont le contrat expire le 30 juin.

« Il y a trop d’inconnues, notamment les déplacements. Sportivement comme pour le mercato, on n’est pas en juin on est en mars. On a des finales et la Ligue des champions à disputer, et on doit utiliser le même effectif pour ces matches-là. Si un joueur est en fin de contrat avec nous et a déjà un accord avec un autre club pour début juillet, comment fait-on ? On va rencontrer de gros problèmes, c’est sûr. L’idée de prolonger de deux mois est dans l’air, mais elle n’est pas encore établie juridiquement. »

Les contrats de deux légendes du club à savoir Thiago Silva et Edinson Cavani s’achèvent à la fin du mois, ce qui signifie la fin de leur histoire d’amour avec le club de la capitale.

« Ça a été une décision très difficile à prendre, ce sont des joueurs qui ont marqué l’histoire du club. On se demande toujours s’il faut continuer un bout de chemin avec ou s’il ne vaut pas mieux éviter l’année de trop. Les histoires étaient tellement belles. Il fallait prendre une décision logique, même au niveau économique ou au regard de la génération qui arrive. […] Maintenant, la Ligue des champions est encore en ligne de mire, et l’idée c’est de poursuivre la compétition avec eux jusqu’à fin août. »

Thiago Silva et surtout Edinson Cavani, le dernier joueur qu’avait recruté Leonardo avant son départ du PSG, représentaient l’équipe historique du Paris Saint-Germain version QSI. La décision de ne pas prolonger était attendue et semble logique. Les deux joueurs commencent à prendre de l’âge et touchent un salaire très important. Paris a besoin de renouveler l’effectif et de faire respirer un peu ses comptes.

Le dégraissage cet été ne va pas s’arrêter là puisque Eric Maxim Choupo-Moting, Thomas Meunier ou encore Layvin Kurzawa vont eux aussi partir libre du club.

« L’idée, c’est aussi d’en rester là, mais il faut qu’on discute des deux mois qui viennent. On va essayer de garder tout le groupe pour la Ligue des champions. J’avoue que c’est un peu l’inconnu. Sergio Rico, son prêt s’arrête à la fin du mois et on ne peut pas recruter de deuxième gardien pour ces matches. »

Il reste deux ans de contrat à Neymar et Kylian Mbappé, l’objectif est d’avancer avec eux.

 » […] Je pense que Neymar était content, il a fait une très bonne saison, il était très impliqué. […] Mbappé est le futur du PSG. C’est ce que tout le monde veut. L’idéal serait de prolonger. Parmi les cinq meilleurs joueurs du monde, […] Neymar et Mbappé ont 28 et 21 ans, et ils sont chez nous. Il n’y a pas besoin de trop réfléchir. On profite de l’avoir, parce que c’est quelque chose d’énorme. Après, il faut trouver la solution pour continuer l’aventure ensemble.  »

Depuis son départ avorté, Neymar a montré un état d’esprit irréprochable. Il a réussi à faire changer d’avis la majorité des supporters qui lui en voulait énormément, et c’est un euphémisme de dire cela ! Le brésilien a réussi un véritable tour de force grâce en grande partie à sa force de caractère et son professionnalisme. Depuis le début de la saison, c’est un leader technique mais également un leader d’équipe. Il prend de plus en plus de place sur le terrain, il harangue ses partenaires et la foule. On le sent totalement impliqué dans le groupe parisien. Alors peut-être est-ce signe d’un Neymar qui prendra encore plus de place dans le projet parisien la saison à venir.

Pour Mbappé, l’objectif est clair : le prolonger. Le natif de Bondy est la tête d’affiche et le symbole du Paris Saint-Germain pour les dirigeants parisiens. Il est encore très jeune, et même si tout porte à croire que son destin est de partir à l’étranger, rien ne presse. Il peut encore faire de très belles années sous le maillot francilien avant de s’envoler en Espagne ou en Angleterre si c’est réellement son souhait.

Le Paris Saint-Germain va subir de lourdes pertes, qui tournent autour des 200 millions d’euros. Le mercato ne sera pas bling-bling. L’organigramme interne pour la section masculine ne devrait pas changer. Concernant les féminines, avec le départ de Bruno Cheyrou à l’Olympique lyonnais, Leonardo pourrait devenir également directeur sportif des parisiennes qui elles-aussi sont encore en lice en Ligue des champions féminine.

Thomas Tuchel est conforté dans son poste d’entraîneur du PSG et sera bien à Paris la saison prochaine. Son avenir n’est pas lié aux résultats en Ligue des champions.

« Il lui reste un an de contrat et il sera sur le banc la saison prochaine. Le travail est bien fait, les résultats sont bons. Une prolongation ? On le temps d’y penser. […] Avec Tuchel, on a parlé : il sait tout, c’est très clair, il n’y a rien avec personne. »

Thomas Tuchel et la direction parisienne ont activé l’année de bonus qu’avait le coach allemand lors de la signature de son contrat quand il est arrivé en 2018 (deux années plus une en bonus). C’est pour cela qu’il lui reste un an de contrat. Même si Leonardo conforte son entraîneur, nous savons que la relation entre les deux est cordiale, sans plus. Après avoir fait un mercato en accordant à Tuchel les joueurs qu’il désirait, la donne a changé. On peut s’attendre à avoir un mercato de recrues majoritairement voulues par le directeur sportif. En atteste la récente levée de prêt de Mauro Icardi.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Leonardo dans le Journal du Dimanche.

Yanis Boudjenane pour Paris United

Paris United

GRATUIT
VOIR