à la uneInterviews

Le passage de Neymar Senior dans l’émission Grande Circulo

Dans une interview accordée à Grande Circulo sur SporTV, Neymar Senior a passé en revue de nombreux sujets concernant son fils : son départ du Barca, son futur, la sélection, sa vie personnelle.

 

Question : Neymar a l’ambition d’être le meilleur du monde ?

Neymar Senior : «Évidemment. Mais seulement en pensant collectif qu’il y arrivera ! Neymar le sait, il le deviendra seulement s’ il met le collectif d’abord.»

Neymar a quitté le Barça du fait d’être tout le temps dans l’ombre de Messi ?

«Pas du tout ! Quand tu as un pays qui t’appelle comme l’a fait l’Emir, tu ne peux qu’accepter. Ils voulaient une nouvelle lumière, sur un pays, un championnat, nous l’avons fait pour tout cela.»

Neymar a la réputation de simuler, de tomber, de faire des roulades par terre, cela est-il préjudiciable  pour son image ?

«Je ne critique pas mais on dit qu’il tombe et qu’il simule, je dis que l’arbitrage doit avoir la compréhension pour pouvoir empêcher certaines choses, savoir si c’est simulation ou pas. Quand Neymar se blesse,tout le monde est perdant. Le club, le championnat, Ney, moi  et vous…»

Quel est votre rôle dans la vie de votre fils ?

«Neymar a 27 ans. Il est mature. Il est libre de faire ce qu’il veut ! Le fait d’être dans sa vie ne veut pas dire que je le contrôle. J’administre seulement sa carrière. Ney a une image en dehors des terrains que je dois gérer.»

 

En 2010, Neymar s’en est pris à son entraîneur en l’insultant. Ces mêmes coachs avaient dit à l’époque qu’on était en train de créer un monstre mal élevé footballistiquement !

«Mon fils n’a jamais insulté son coach ! Il se disputait avec son collègue d’équipe seulement.»

Autre épisode, le « PénaltyGate » avec Cavani, pourquoi il n’a pas laissé tirer Cavani pour qu’il puisse devenir le meilleur buteur de l’histoire du PSG ?

«Tout était déjà planifié avant. Neymar avait été désigné pour tirer les pénaltys. J’aurais fait la même chose. Il n’y a jamais eu de dispute entre Ney et Cavani en dehors du terrain. Pour ce match là, tout était déjà décidé avant ! Ney avait été désigné.»

Comment gérez-vous les frustrations de votre fils ?

«Il a un accompagnement psychologique en permanence et depuis très longtemps. J’investis beaucoup d’argent dans sa carrière et sa structure personnelle ! ( physios, psy…). Je me suis entouré de tous ces professionnels pour qu’il puisse s’adapter de la meilleure manière possible.»

Et vous avez aussi engagez un contrôleur fiscal ? 

«Non. Mais plusieurs cabinets d’avocats spécialisés dans divers domaines du droit oui.»

Où en est l’enquête en Espagne ?

«Il n’y a pas de procès sur le fisc ! Seulement un procès pour corruption entre particuliers. ( dommages entre tierces personnes). Les discussions sont en cours…Et au Brésil on a été relaxés.»

Vous dites donc que vous n’avez jamais commis d’erreurs ?

«Aucune.»

Comment est gérée l’image de Neymar ?

«Il y a eu une confusion, tributaire en relation à l’entreprise qui gère son image. Neymar est client de l’entreprise et celle-ci même, est la mienne, pas la sienne. Ce n’est pas une entreprise de façade ! Son image me satisfait. Neymar a besoin d’être lui-même. Quand il fait des erreurs, il sait qu’il doit changer.»

Qui signe le contrat de Neymar ?

«C’est lui qui signe, Le PSG paie Neymar, pas moi, ni l’entreprise.»

Votre entreprise et vous-même, avez-vous un contrat avec le PSG ?

«Non.»

Et avec le Barça ?

«Oui nous avions un contrat d’image car c’était intéressant d’en avoir un.»

La Coupe du Monde 2022 est sa dernière chance de briller ?

«Oui. Une opportunité d’emmener la Seleçao vers le 6 ème titre. Mais il le sait , c’est seulement avec le collectif qu’ il y arrivera.»

Après le drame du centre d’entraînement du Flamengo, avez-vous eu peur pour votre Fondation à Santos ?

«C’est une tragédie pour tout le monde. Nous sommes tous attristés. Nous avons fait tous les contrôles techniques et incendie, donc tout est au point.» 

Neymar ira au Real Madrid en guise de cerise sur la gâteau ? 

«Non, non ! Il n’ira pas.»

F.R

NB : Nous publions cette version intégrale de façon exceptionnelle car non-disponible en français.