Interviews

[Interview Paris U] Yerima Téni : «Vous devez comprendre que le PSG est le petit bijou de l’Emir, qui en est supporter depuis son jeune âge.»

Yerima Téni s’est longuement confié a Paris United. Il évoque les différents thèmes liés au Paris Saint-Germain, et donne son point de vue depuis Doha – où il a rencontré Nasser Al Khelaïfi en 2002. Voici l’intégralité de cet entretien, réalisé par nos soins.

Pour info : Yerima Téni qui connaît NAK depuis 2002, a exercé pendant plus de dix ans comme Consultant du Comité Olympique pour le Football. Par ailleurs, il a activement participé à la mise en place de certains supports du QATAR pour sa candidature à l’Organisation de la Coupe du Monde 2022. Enfin, il été de 2003 à 2008 Secrétaire Général du SAJ(Syndicat des Agents de Joueurs en France) avec siège à la Commission des Agents de Joueurs de la FFF, et a joué un rôle dans la rédaction de la LOI sur le sport en France les principaux faits d’armes étant le fait qu’un Agent de joueurs hors UE ne puisse pas exercer en France sauf à être couvert par un agent UE, et aussi la possibilité que le football africain soit assimilé aux ressortissants UE conformément à l’accord de Cotonou.

Est-ce que vous pouvez nous expliquer la stratégie du club cet été, en quoi ce mercato était absolument décisif pour l’avenir du club, et doit-on craindre d’éventuelles sanctions de la part de l’UEFA ?

Tout part de la gifle subie au Camp Nou, qui a constitué un véritable affront pour le club. Dès lors, le comité de réflexion à Doha décide qu’il faut passer à la vitesse supérieure en recrutant des joueurs de véritable classe mondiale pour franchir un palier. A mon sens, le retard au démarrage si on peut dire, provient simplement du Fair-play Financier qui a freiné les ardeurs du PSG. Par conséquent, le plus urgent était de trouver le moyen de pouvoir dépenser sans se mettre à dos les instances contrôlant le Fair-Play Financier. Il n’y a pas à craindre d’éventuelles sanctions de l’UEFA car le PSG augmentera ses recettes, d’abord par l’amélioration des contrats de sponsoring existant, l’arrivée de nouveaux sponsors, et ensuite par la vente des produits dérivés et son développement à l’international.

 

Etre Président du PSG occupe combien de temps selon vous dans la vie de Nasser Al-Khelaifi, par rapport à l’ensemble de ses activités ?

Vous devez comprendre que le PSG est le petit bijou de l’Emir, qui en est supporter depuis son jeune âge. A partir de là, Nasser, qui sait à quel point et mieux que personne comment l’Emir tient à son PSG, se doit de lui accorder la priorité malgré ses multiples obligations. Aux yeux de l’Emir, il n’y a aucune fonction de Nasser qui passe avant celle d’être le Président du PSG. C’est son homme de confiance et Nasser sait qu’il doit être capable de rendre compte à l’Emir de tous les détails du club, y compris le déroulement des séances d’entraînements ; par conséquent on peut raisonnablement dire que le PSG occupe 80% du temps de Nasser Al-Khelaifi, qui délègue beaucoup dans ses autres activités, peut-être même dans les sociétés que je lui ai aidé à créer lorsqu’il s’occupait des droits TV d’Al Jazeera Sport tout au début de sa carrière.

 

En France, beaucoup de médias estiment à juste titre que Nasser est trop bienveillant et proche de certains joueurs de son effectif, qu’il considère un peu comme ses enfants. Est-il conscient de ces critiques et y remédiera-t-il ?

Il est à des années lumières de ce genre de considérations ou critiques ! Nasser Al-Khelaifi a beaucoup de qualités humaines et a toujours eu un management basé sur l’affectif. Il représente l’Emir au club, et sait très bien quels sont les joueurs chéris de l’Emir. Par conséquent, les joueurs du PSG doivent se servir de l’affection que leur porte Nasser comme baromètre pour savoir comment ils sont jugés auprès de l’Emir ; l’affection que leur porte Nasser est purement et simplement celle de l’Emir par procuration, croyez-moi.

 

Comment qualifieriez-vous le lien qui unit l’Emir et Nasser Al-Khelaifi ? Sont-ils aussi proches qu’on l’annonce parfois ?

Ils se connaissent depuis leur jeune âge et sont effectivement très proches; c’est une très grande amitié qui les lie. Nasser Al-Khelaifi est réellement l’homme de l’Emir. Ce n’est pas une invention. Ceci dit, cette confiance pourrait être gravement ébranlée par la gestion du transfert de Neymar et je m’explique. La dernière des choses pour l’Emir serait de voir le nom de son bijou taché par des actions douteuses. Malgré le fait que l’opération Neymar ait été gérée dans le plus grand secret, il y a eu une fuite. Un document circule en coulisse et prouve bel et bien que tout était déjà réglé en juin (cas évoqué dans les journaux portugais comme la Correio da Manha ). Nonobstant la clause libératoire, le PSG était obligé par l’article 18 alinéa 3 du règlement FIFA à contacter le Barça. Non seulement il ne l’a pas fait, comme Nasser a nié toute approche la veille même de la finale de la Supercoupe. Si demain le Barça procédait à une réclamation auprès des instances sportives, Nasser aurait du mal à expliquer cette bourde a ses patrons, notamment à Khalifa.

 Qui est Khalifa ?

C’est le Monsieur Football au sein du Conseil de Doha pour avoir été un joueur de foot. D’ailleurs, sa particularité est que dès qu’on lui parle d’un joueur, il vous demande d’abord dans quel système de jeu ce joueur est le plus performant. C’est lui qui gère le flot d’argent qui arrive au PSG et qui en réalité s’occupe du recrutement. D’ailleurs, le départ de Leonardo du PSG provient du fait que ce dernier ne voulait pas suivre ses instructions de recrutement. En effet il l’avait recommandé de recruter Belhanda l’année du dernier titre de Montpellier car le match à Paris Younès avait à lui seul battu le PSG, où il avait en présence de l’Emir, passé en revue la panoplie de dribbles du footballeur : petit-ponts, râteaux, passements de jambes, coup du sombrero, passes aveugles etc… Du grand art. Leonardo a fait la sourde oreille, ne sachant pas qu’il avait à faire au vrai patron sportif du PSG. Partant de là ses jours étaient comptés à la direction sportive du PSG. Son incident avec l’arbitre a donné l’occasion à Monsieur Khalifa de lui régler son compte et avec élégance.

 

Le reproche le plus courant ces derniers mois a été la politique sportive défaillante du club parisien, depuis le départ de Leonardo ? Pourquoi avoir attendu aussi longtemps (quatre ans) avant d’engager enfin un Directeur Sportif compétent et expérimenté ?

Les grandes décisions du PSG se prennent à Doha. Sauf qu’il n’y siège pas toujours quelqu’un connaissant les critères et directives de chaque poste dans l’organigramme d’un grand club de football professionnel. Beaucoup, poussés par la passion cela va sans dire, considèrent à tort qu’avoir été un grand joueur est forcément synonyme de succès qu’importe le poste dans un club professionnel. A partir de là, mal conseillé, Doha a pris Patrick Kluivert qui n’avait pas le profil du poste. Cette attente de quatre ans n’était pas voulue mais imposée de fait par une carence suite à la conséquence d’un manque d’information sur la fonction et l’importance du directeur sportif.

 

Nombres de personnes sont grisées par le fait de devenir Président d’un grand club de Football. Certaines dérapent, ne touchent plus terre et veulent tout contrôler eux-mêmes. Selon vous, est-ce le cas de Nasser Al-Khelaifi ?

La faute est à la médiatisation du football. En Chine par exemple, où il y a aujourd’hui la plus grande concentration de milliardaires, ne sont connus que ceux qui sont propriétaires de club de football. Quant à Nasser, il est d’abord tenu par le souci que de mauvais rapports sur lui ne doivent pas arriver aux oreilles de l’Emir. Il n’est pas seulement président du PSG mais représente surtout l’image du Qatar à l’extérieur, qui ne doit souffrir d’aucune ambiguïté. Même s’il avait à se plaindre d’une situation désavantageuse pour son club, il y mettra toujours beaucoup de diplomatie. C’est la raison pour laquelle la plupart de ses pairs présidents vous diront toujours qu’ils ont de bonnes relations avec lui.

 

Quelle est la relation entre Nasser et ses entraîneurs (Ancelotti, Blanc, Emery) ? Est-il impliqué fortement au quotidien ou leur laisse-t-il une totale liberté de manœuvre ?

Nasser, en homme intelligent, est bien conscient de ses lacunes dans le domaine spécifique du football et par conséquent évite de s’immiscer dans le travail de ses entraîneurs. Il garde des relations proches mais ne leur met pas de pression exagérée. Ayant été joueur de l’équipe de Coupe Davis du Qatar, il est bien placé pour comprendre qu’on ne peut pas gagner tous les matchs. Nasser ne voulait pas qu’Ancelotti parte. Blanc a été plombé par sa gestion catastrophique du match retour à Manchester City et a perdu la confiance de Doha quant à sa capacité à franchir avec le PSG le cap des quarts de finale de Champions League. Emery bénéficiera toujours du soutien de Nasser tant qu’il fera pratiquer au PSG un football spectaculaire.

 

L’Emir est-il un passionné de football et lui arrive-t-il de regarder des matches du PSG ?

C’est un véritable euphémisme de dire que l’Emir est un passionné de football, dans la mesure où il vit le football et est avant tout un vrai supporter du PSG. Au niveau de son amour pour le PSG, considérez-le au même niveau que le regretté Président Francis Borelli, à la différence que lui est immensément riche et peut donc investir sans compter. Il suit tous les matchs du PSG, et entre un rendez-vous avec le Président des Etats-Unis et une rencontre du PSG, il choisira le match du PSG et vous demandera de fixer le rendez-vous avec le Président des Etats-Unis plus tard après le match. Comprenez que les matchs du PSG sont ses meilleurs moments de distraction ; il commente les différentes actions et donne son avis. Nasser reçoit des SMS de l’Emir même pendant les matchs et fait le débriefing de tous les matchs du PSG avec lui.

 

L’anecdote est peu connue mais NASSER AL-KHELAIFI adore Paris, où il adore marcher et arpenter pendant de longues heures les recoins de la ville. D’où lui est venu cette passion pour cette cité mais aussi pour la France ?

Historiquement, le Qatar a été une colonie britannique mais a toujours été très attiré par la France. Beaucoup de princes de premier rang là-bas parlent le français et, d’ailleurs il a été admis dans l’organisation internationale de la francophonie en 2012. Nasser était déjà un habitué de Paris plusieurs années avant l’achat du PSG, ne serait-ce parce qu’il venait assister aux internationaux de France de Roland Garros. Il en connaît effectivement tous les bons endroits.

 

Le Qatar a racheté le PSG pour une trentaine de millions d’euros. Combien le club vaudrait-t-il aujourd’hui s’il était en vente, et connaissez-vous le plan à long terme pour le club ?

Si vous prenez le PSG version Colony Capital, avec tous les problèmes des supporters et les mauvais résultats sportifs, force est de constater qu’il a changé, non pas de dimension, mais carrément de planèteSa valeur marchande aujourd’hui en tenant compte de son effectif, de son développement à l’international, et de ses résultats sportifs, est autour de 1,5 milliard d’euros hors arrivées des éventuels MBappé et Fabinho car avec eux la valeur montera à 2 Milliards d’euros. Cependant, il ne sera jamais vendu tant que l’Emir vivra. Le plan à long terme du club est de devenir le club numéro un au monde, et d’attirer les meilleurs joueurs du monde. Pour cela ils vont développer des académies PSG dans tous les continents et vont ratisser large pour avoir les meilleurs joueurs. Quand ils auront gagné deux ou trois Champions League, ce dont je ne doute pas une seconde, ils auront comblé leur déficit de palmarès par rapport à la concurrence et surtout ce qui fera mal aux autres grands clubs est qu’aucun d’eux ne fera jamais une offre supérieure à ce que pourra offrir le PSG. Je suis bien conscient de ce que je vous dis sans démagogie aucune. Nous sommes là en face des gens pour qui il n’y a pas de problèmes mais que des solutions. L’argent qu’ils peuvent mettre au PSG est comme les centimes que vous et moi pouvons dépenser rien que ça. Appréciez en passant le fait que ce ne soit pas une sinécure pour eux.

Paris United

GRATUIT
VOIR