à la uneInterviewsLe Club

Interview de Presnel Kimpembe pour L’Équipe : « On n’a jamais perdu notre objectif, la C1 »

En marge du rassemblement de l’Équipe de France, Presnel Kimpembe, défenseur international français du Paris Saint-Germain, revient au travers d’une interview parue aujourd’hui dans l’Équipe, sur le parcours de son club lors du Final 8. Au cours de l’entretien avec le journaliste Hugo Delom, le « titi » de 25 ans aborde également son statut, la mentalité qui règne dans le groupe parisien, mais aussi le futur du club, à l’aube de la saison 2020-2021.

« Presko » revient tout d’abord sur la finale perdue le 23 août face au Bayern Munich (0-1). Cette finale lui « laisse forcément un goût amer » et « fait plus mal que [le huitième de finale retour contre] Manchester », mais le joueur souligne « que ce que [le groupe] a réalisé, c’est quelque chose de grand ». Pour lui, le club « a réussi à casser ce truc de la qualification » et « a réussi à créer ce qu’il fallait pour arriver en finale ».

Lors du tournoi lisboète, l’international a affiché un niveau de jeu impressionnant. Pour lui, ces prestations sont dues à sa maturité acquise avec l’expérience de jouer « avec des joueurs de classe mondiale » lui permettant « d’évoluer ». Si ses blessures de l’an dernier font partie du passé, il a su en tirer les leçons et « prendre des décisions » afin de franchir un palier. Il conclut ainsi : « entre le Presnel de 2017 et celui de 2020, ça n’a rien à voir ».

Si le joueur, mais aussi le PSG, ont réussi à dompter leurs démons lors du Final 8, ils le doivent en grande partie à un état d’esprit incroyable dévoilé « à partir de Dortmund ». Pour le gaucher, la base de ce mental vient de la communion créée par le groupe, devenu une « famille » qui « même critiquée » reste toujours « ensemble ».

À une question sur une soi-disant dépendance au duo MbappéNeymar, Kimpembe répond que l’ensemble des joueurs ont « réussi à démontrer qu’[ils formaient] une équipe »  et que « ce parcours-là, ces victoires-là, ce sera un ciment pour plus tard ».

L’avenir, tant du joueur que du club, prend alors une place importante dans l’entretien et permet au jeune homme de parler de son nouveau statut de vice-capitaine qui lui apporte « beaucoup de fierté et de responsabilité » car « c’est un rêve de tout titi de pouvoir, un jour, devenir capitaine de ce club ». Suite au départ de Thiago Silva, « l’un de [ses] modèles », le défenseur central souhaite s’installer « comme un élément important dans le vestiaire ». Si le respect est de mise en parlant du désormais ex-capitaine, Presnel Kimpembe ne craignait pas son départ pour autant, souhaitant « avoir des responsabilités. La responsabilité des matches de Ligue des Champions ».

Des propos qui démontrent l’implication du joueur dans le projet parisien et prouvent qu’à 25 ans, il n’est plus seulement le jeune joueur dans l’ombre des anciens, mais un cadre à part entière.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’entretien dans l’édition du jour du quotidien l’Équipe ainsi que sur le site internet du journal.

Source : L’Équipe du 4 septembre 2020

Paris United

GRATUIT
VOIR