InterviewsLe mercato

Fabinho : « J’étais plus proche de partir que de rester »

Dans un long entretien accordé à Nice Matin, Fabinho revient sur le mercato estival et son départ avorté au PSG.

Le mercato – où vous étiez très convoité par le PSG – vous a-t-il perturbé? 

« Pendant le mercato, ça a été difficile car je n’étais pas sûr de rester. J’étais même plus proche de partir que de rester… Jouer dans ce contexte, ce n’était pas bon. Mais après le mercato, même si j’étais un peu frustré, je me suis dit : « bon, tu n’es pas parti, il n’y a plus rien à faire alors maintenant tu dois te remettre la tête à l’endroit et donner le meilleur de toi pour retrouver le même Fabinho que l’an passé ».

C’est pourtant ce que Leonardo Jardim répétait en public…

Mais je pensais à ce que Monaco m’avait promis… alors, oui, j’avais la tête ailleurs. Des fois, inconsciemment, je n’arrivais pas à donner mon maximum. Ce n’était pas pour donner une mauvaise image, je n’y pouvais rien. J’étais frustré à la fin du mercato, mais j’ai tourné la page », a-t-il indiqué avant d’assurer qu’il avait pensé à aller au bras de fer avec sa direction.

Avez-vous eu envie d’aller au clash avec le club?

« Aller au clash ? Oui. J’y ai pensé. Je n’arrivais pas à m’enlever de la tête ce que le club m’avait promis. J’étais persuadé d’avoir raison et, oui, j’ai pensé à aller au clash. (…) Même s’il ne me restait que ça comme solution, j’ai préféré ne pas aller au clash avec le club. Durant le mercato, j’ai souvent parlé avec le vice-président et je lui avais dit que j’avais envie de partir. Mais bon, je ne suis pas le premier joueur qui veut partir et qui finit par rester, ça arrive souvent dans le foot. Peut-être qu’un jour dans ma carrière, je serai obligé d’aller au clash, mais là, ça ne me ressemblait pas. Je ne me sentais par faire ça… »

 

Fin août, Monaco accepte de laisser partir Kylian Mbappé au PSG. Comment l’avez vous pris?

« Quand Kylian Mbappé est parti… (Il hésite)… J’étais content pour lui parce qu’il partait dans un nouveau club, un nouveau projet etc. Au début, le club me disait : « non Fabi, on ne veut pas vendre au PSG ». Et je me disais que si Mbappé partait à Paris, peut-être que les dirigeants changeraient d’avis sur moi. Mais mon cas posait plus de difficultés je pense. Et voilà… Mbappé est parti le dernier jour du mercato. De mon côté, j’ai senti que Monaco avait quand même laissé un peu la porte ouverte pour négocier avec le PSG ou un autre club. Mais après, je ne sais pas si c’était trop tard ou quoi, en tout cas, ça ne s’est pas fait .»

Rappelons que le Fabinho s’était mis d’accord en juin avec le PSG, qui négociait jusqu’au dernier jour du mercato avec l’ASM. En vain..