à la uneInterviewsLes joueurs

Ángel Di María : « On pensait qu’on avait déjà appris de nos erreurs, mais on les a répétées et c’est ce qui nous a coûté la qualification. »

Interrogé par la télévision argentine, Ángel Di María est revenu sur l’élimination du PSG en huitièmes de finale de la Ligue des champions contre Manchester United. L’ailier argentin évoque également son retour en sélection, huit mois après l’avoir quitté.

Un plaisir de revenir en sélection

« J’ai toujours voulu être là, j’ai toujours voulu rester dans le groupe. Maintenant, j’en ai l’occasion et je veux me battre, me battre et faire de mon mieux. J’espère que j’aurai une fois pour toutes la chance de gagner quelque chose avec l’équipe nationale. »

Une sensation inexplicable

« Le port de ce maillot reste le summum pour chaque joueur. Ici (au PSG, ndlr), on joue avec les meilleurs, on est entouré des meilleurs toute la journée, mais quand on va en équipe nationale, c’est quelque chose de différent, c’est quelque chose qu’on ne peut expliquer. »

Être patient avec le PSG

« Ce n’est pas parce que tu as les meilleurs joueurs que tu vas aller en finale forcément. Ce qui est important, c’est ce que tu construis. Cela a commencé il y a plusieurs années avec différents entraîneurs, mais il n’y a pas eu de continuité car nous n’avons pas gagné la Ligue des Champions. »

De la continuité avec Tuchel

« Je crois que cette fois, le président a réalisé qu’il devait continuer avec le même entraîneur pour créer quelque chose sur le long terme, et pas seulement sur un ou deux ans. Je crois qu’ils vont prolonger l’entraîneur et c’est important pour le club, pour les joueurs, pour tout le monde. »

Une défaite inexplicable face à Manchester

« On l’aurait joué 1000 fois, on ne l’aurait perdu qu’une fois. Nous avons fait un match énorme à l’extérieur, comme nous l’avions fait à domicile face au Barça il y a deux ans. Et au retour, on aurait dit qu’on était une autre équipe que par rapport au match aller. On a commis des erreurs inexplicables, il n’y a pas de mots pour expliquer ce qu’on a fait. »

Un cas similaire lors de Juve-Atletico

« Il s’est passé la même chose entre la Juve et l’Atletico. Manchester a tiré quatre fois, ils ont marqué trois buts. La Juve a tiré cinq fois, ils en ont mis trois aussi. Et les deux sont passés. Quand tu regardes ces statistiques, tu te dis que c’est impossible. Mais il faut savoir vivre avec ça, faire mieux la prochaine fois et apprendre de nos erreurs. On pensait qu’on avait déjà appris de nos erreurs, mais on les a répétées et c’est ce qui nous a coûté la qualification. »

Mbappé proche du top 3 mondial

« Mbappé est pratiquement au niveau de Messi, CR7 et Neymar. Si nous avions continué dans les phases finales de la Ligue des champions, il se serait battu pour le Ballon d’Or, c’est certain. »

 

La rédaction

Crédits photo : AS.com