Article

Areola : « Javier Garcia fait du très bon boulot. »

Alors qu’il s’installe petit à petit au poste de numéro un dans les cages parisiennes, Alphonse Aréola s’est livré dans l’émission This is Paris. Il revient sur ses premières impressions en Ligue des Champions, et notamment le match face au Bayern Munich, mais aussi sur l’arrivée du nouveau coach des portiers du PSG Javi Garcia.

Ses premiers frissons en Champions League.

« Les matchs de Ligue des Champions, on rêve d’en jouer depuis tout petit, depuis qu’on regarde ça à la télé. Et c’est que du plaisir de donner son maximum pendant ces rencontres. Depuis le Centre de Formation, c’est un rêve de fouler la pelouse du Parc des Princes parce qu’on a grandi ici. Réussir dans son club, c’est ce qu’on attend tous. C’est l’objectif qu’on s’était fixé dès le départ et on y touche de plus en plus. Le plus important c’est de profiter de ces moments et de donner le meilleur de soi-même. »

Le match face au Bayern Munich.

« J’étais prêt dans la tête, à l’échauffement déjà. Quand on voit le ballon aux étoiles (celui de la Ligue des Champions, ndlr), ça fait quelque chose. L’ambiance qu’il y avait dès le début d’échauffement était très bien de la part des supporters. Ca met tout de suite dans le bain. Ensuite le match. Sur la frappe de Javi Martinez, je vois la balle arriver très vite et je me trouve bien sur mes appuis, prêt à pousser et sortir le ballon. C’est une bonne première situation qui m’a mis tout de suite dedans. Avec le 3-0, on envoie un très gros message à toute l’Europe. On sait que le parcours commence seulement, ça va être long et difficile. Dans cette compétition, c’est le très haut niveau. »

Ses objectifs personnels dans la plus belle des compétitions.

« Si on peut terminer cette phase de poule sans prendre de buts, ça serait exceptionnel. C’est ce qui nous valorise en tant que gardiens. On ne peut pas faire autrement. Peut-être marquer un but en fin de match (sourire). Mais ce qui valorise notre travail tout au long du match, c’est de ne pas prendre de buts. »

Javi Garcia, le nouveau visage du staff.

« Javi Garcia, c’est une autre façon de travailler. A l’espagnole, que je connaissais déjà à Villarreal. Il fait du très bon boulot. Beaucoup de vidéo et de statistiques aussi par rapport aux attaquants adverses. Après, on travaille peut-être un peu plus individuellement avec lui sur le terrain. Il donne beaucoup d’informations donc on en prend au maximum sur les points forts/faibles de l’équipe adverse et sur les zones préférentielles de tirs par exemple… Javi est très méticuleux sur ce point là. »

Antoine Bourlon (@AntoineBourlon)