A logo hangs above a Reliance Communications Ltd. shop in Mumbai, India, on Sunday, March 25, 2007. Photograph: Abhijit Bhatlekar/Bloomberg News
Article

[Info Paris U] Quels sponsors pour le PSG?

La complexité de trouver des sponsors
 
Même si le Paris Saint-Germain est actuellement en discussions avec de nombreux sponsors dans le but d’augmenter son C.A, les enquêtes en cours ainsi que les menaces de l’UEFA n’arrangent pas leurs affaires. Surtout l’enquête en cours de l’UEFA, concernant le respect ou non du Fair-Play Financier. Intéressé par le projet du club de la capitale, le groupe indien Reliance Communications a longtemps discuté avec les dirigeants parisiens. Patron et héritier de l’empire, le milliardaire indien Mukesh Ambani investit le milieu en force, et en s’inspirant du modèle nord-américain, l’Inde développe peu à peu le marché sportif. Étant eux-même impliqués dans dans un scandale sur les droits de Cricket ( le marché compte plus d’1,3 Milliard de fanatiques), ils ont préféré ralentir les discussions.
Dans ce pays émergent, le PSG etait tout naturellement très intéressé par l’Inde. Qu’un accord n’ait pas été trouvé avec Reliance Communications est ainsi une mauvaise nouvelle surtout quand on sait que l’UEFA les a dans le viseur.
 
Fly Emirates en suspens 
 
La situation est similaire concernant Fly Emirates. La compagnie aérienne des Emirats-Arabes Unis a donné des instructions à sa branche française de geler toutes négociations avec le PSG, et de minimiser la communication utilisant le club comme support. Après l’embargo avec Qatar, la situation au Moyen-Orient est devenue instable, et la décision du groupe émirati semble être plus politique qu’autre chose. Emirates France est comme pieds et poings liés, les consignes étant directement venus de la maison-mère, à Dubai, Si les choses restaient en l’état, et que la situation géopolitique du Qatar n’évoluait pas, la relation avec Fly Emirates ne pourrait qu’au plus tôt s’arrêter à partir d’avril 2018. La tendance est toujours à une séparation entre les deux parties.
PSG souhaite au minimum 60 millions d’euros pour trouver un fournisseur principal à partir de l’année prochaine, chose que la marque émiratie ne souhaite pas verser pour le moment. Jusqu’ici, le groupe RTL avait sponsorisé le club de la capitale durant 12 ans (1974-1986), exactement la durée de Fly Emirates.