(Photo by David Ramos / POOL / AFP)
à la uneActualités du ClubArticle

RB Leipzig : Une défaite avant Paris

Le RB Leipzig vient de vivre une semaine compliquée. Après avoir été écrasé à Manchester (5-0) mercredi, le club a connu la défaite pour la première fois de la saison en Bundesliga, face à Mönchengladbach (1-0).

Il y a des semaines plus compliquées que d’autres et le RB Leipizg vient d’en faire l’expérience. Deux défaites lors des deux matchs joués, les joueurs de Nagelsmann n’en ont pas l’habitude.

A Manchester, l’entraineur allemand avait opté pour une équipe en 3-5-2, sans véritable milieu défensif, complètement déséquilibrée. Pourtant, le score ne reflète pas la physionomie du match. Menés 1-0 à partir de la 20ème minute, les partenaires de Nkunku avaient explosé en tentant de revenir absolument. 5-0 pour United.

Samedi, en fin de journée, c’est à Gladbach que les joueurs de Leipzig se déplaçaient pour un choc entre deux qualifiés pour la Ligue des champions. Les partenaires de Thuram restaient sur une belle prestation face au Real Madrid (2-2).

Des joueurs en méforme

Nagelsmann revenait à une défense à quatre. Mais les joueurs du RB vont tomber sur une équipe de Mönchengladbach bien organisée, solide, et dont la force de percussion avec Thuram et Pléa va leur poser de gros problèmes. Les partenaires de Nkunku vont s’incliner 1-0, connaitre leur première défaite en championnat, et perdre la tête qu’ils occupaient jusque-là.

Cette saison, après avoir bien démarré, Leipzig semble marquer le pas. Le départ de Werner oblige Nagelsmann à jouer souvent sans numéro 9 et ça se ressent dans les transitions quand il faut trouver rapidement de la profondeur. Au milieu, les blessures et le manque d’un vrai milieu défensif posent problème à la récupération et déséquilibrent fortement l’équipe. C’est d’ailleurs cela qui pousse le coach à chercher la bonne formule en défense : à trois ou à quatre.

Évidemment, cette interrogation vient également car certains joueurs sont, pour l’instant, moins performants que la saison dernière, Upamecano étant un peu le symbole de cette méforme. Une chose est sûre : ce n’est pas l’équipe de la demi-finale de Lisbonne que le PSG va affronter mercredi.

Paris United

GRATUIT
VOIR