à la uneActualités du ClubInterviews

Noël Le Graët sur la situation de la Ligue 1 : « Je ne veux pas de saison blanche »

On le sait depuis hier, les championnats amateurs de football ont été définitivement arrêtés, et le classement pris en compte sera celui du 13 mars peu importe le nombre de journées jouées. Les promus et relégués sont donc connus. Les acteurs du monde professionnel disaient attendre l’attitude de la FFF et de son président, Noël Le Graët concernant les championnats amateurs pour y voir plus clair. Ils sont maintenant fixés. L’intéressé a accordé une interview au journal L’Équipe au sujet de la reprise des championnats professionnels et des solutions envisageables.

Tout sauf une saison blanche

Interrogé par Etienne Moatti, le président de la FFF affirme ne pas vouloir de saison blanche. « Qu’il y ait un classement établi avec les journées jouées. » Une déclaration qui ne fera sans doute pas plaisir à Jean -Michel Aulas qui avait évoqué cette option il y a quelques semaines. Il ajoutera même : « Je pense que l’on est parti pour reprendre.» Mais dans l’hypothèse où le milieu professionnel suivrait le chemin du football amateur, plusieurs solutions sont à envisager. Un arrêt à la 28ème journée qui tiendrait compte du classement actuel de la Ligue 1. PSG, Marseille qualifiés en Ligue des Champions plus Rennes en tour préliminaire, Lille en Europa Ligue, et seulement deux clubs relégués (Amiens et Toulouse) puisque la place de barragiste serait supprimée. Un classement arrêté à la 27ème journée est aussi envisagé car Strasbourg et Paris comptent une journée en moins. Rien ne changerait pour le PSG mais les Alsaciens pourraient gagner jusqu’à 6 places en cas de large victoire. Lyon grimperait à la 5ème place et Montpellier à la 6ème possiblement qualificative pour la Ligue Europa. Car oui les finales de coupes restent à jouer et attribuent toutes deux des tickets pour des places européennes. En cas d’annulation, nul doute que Lyon et Saint-Étienne qui devaient affronter le PSG dans leur finale respective, souhaiteront que les places aillent aux finalistes. Tandis que d’autres préféreront qu’elles reviennent au 5ème et 6ème du classement.

Un peu d’ordre

Dans un second temps, Noël Le Graët a donné son avis sur la cacophonie qui règne depuis le début de la crise sanitaire : « Il faut remettre de l’ordre… C’est compliqué d’avoir trop de gens qui s’exprime de manière différente sur le même sujet…» On ne peut pas vraiment lui donner tort. Si il y a bien une chose qui est sûre, c’est que rien ne l’est. Tout le monde y va de sa petite déclaration, de son avis personnel et dans tout ça la LFP semble perdue. Le président de la FFF déclare vouloir « Une ligue forte… » il ajoutera même : « Elle se fragilise presque tout le temps toute seule ». Le grand patron du foot français semble en avoir plus qu’assez de cette situation. Si bien qu’il balaiera la question du possible conflit d’intérêt concernant Nasser al-Khelaifi et la négociation des droits TV. « Les présidents l’ont souhaité. Donc pour moi il n’y a pas de problèmes. »

Une fois n’est pas coutume, le président de la FFF a tenu à remettre un peu d’ordre en haussant le ton et n’a pas hésité à opter pour des positions assez tranchées sur la situation. 

Source : L’Équipe

Paris United

GRATUIT
VOIR