Crédit France Bleu
à la uneActualités du ClubLe Club

Momo à jamais

Cela fait 4 ans que Momo nous a quittés, Paris United a tenu à lui rendre hommage à travers ces quelques lignes. On ne t’oubliera jamais.

Il est un des supporters du Paris Saint-Germain les plus connus, au sein du Virage Auteuil et de la famille PSG, mais aussi à l’échelle nationale, avec sa bande sur Skyrock. Son truc c’était la photo, en 2000, à 15 ans, il se carte chez les SUPRAS :

« J’ai adoré la simplicité du groupe. C’était une famille. Tout était facile. Tu n’avais pas d’argent pour te déplacer, quelqu’un t’avançait. Ça a toujours été comme ça. On était soudés. Comme pour nos 15 ans, (tifo) le meilleur moment de ma vie. C’est près de six mois de boulot. Ce qu’on a fait ce soir-là, c’est unique au monde. » (So-Foot)

C’est aussi un des premiers groupes qui envoyait ses photographes en latérales lors des déplacements. En 2006, le photographe des SUPRAS, Fulup, l’invite à prendre la relève, une consécration pour Momo, qu’il passera plus de temps sur le terrain que dans son bloc :
« Parfois, je finissais une rencontre avec 900 photos. Les gestuelles, les tifos, les tendus d’écharpes, ça me faisait plaisir de partager la performance via les photos. J’étais là pour relayer l’information en quelque sorte. Je kiffais le côté visuel du truc » (So-FOOT)

En 2008, on lui décèle une tumeur au cerveau, qui ne l’empêchera pas de continuer de vivre sa passion, il continue les déplacements, le tout sans jamais se plaindre, avec un courage et une dignité exemplaire. Si, les associations ultras avaient été mises dehors, il continuait d’errer au Parc des Princes, prendre des photos, sans pour autant remettre les pieds dans le Virage.

Au-delà de sa passion, le Paris Saint-Germain, c’était son métier. A 14 ans, il se met à appeler Skyrock où Difool officie avec sa libre antenne, pour leur parler du PSG, et gagne vite le surnom de Momo Saccomano. Quelques temps après, il rejoint l’équipe de Sky, où il passera plus de la moitié de sa vie.

*Citation: « Il a attendu la fin du match du PSG pour s’en aller, il a demandé les résultats. Il s’est réveillé après le match en disant « – c’est quoi les résultats » on lui a dit 2-1, il y a eu un sourire, et puis après il est parti », Difool – Radio Libre.

Le 23 avril 2016, alors que le Paris Saint-Germain venait de remporter sa sixième Coupe de la Ligue, Momo nous quittait. Nos pensées vont à sa famille et son entourage.

Crédit photo : France Bleu

Paris United

GRATUIT
VOIR