à la uneActualités du Club

Médiapro, une entrée fracassante

Jaume Roures, le patron de médiapro, a répondu à une interview dans le journal L’Equipe. Une entrée fracassante pour un média qui a obtenu la plus grande partie des droits de diffusion du championnat pour la saison prochaine et qui était jusque-là bien discret.

 

Mediapro a obtenu la majorité des matchs de ligue 1 pour les prochaines saisons. Jusque-là très silencieux, au point que beaucoup de monde se demandait même si ce média serait en mesure de diffuser réellement les matchs, son patron, Jaume Roures, est apparu très offensif dans une interview pour le quotidien sportif français.

Profitant du conflit qui oppose Bein et canal+ à la ligue, il a commencé par attaquer les deux diffuseurs en soulignant le manque de solidarité de ces derniers envers le football français. Pour lui, les deux chaines « veulent profiter de la mauvaise situation pour ne pas accomplir le minimum de leurs responsabilités ». Il ajoutera que médiapro « est prêt à diffuser la fin de saison à leur place ».

Évidemment, ce scénario est pratiquement impossible mais cela lui permet de se positionner comme solidaire du championnat français en rabaissant ses concurrents. D’ailleurs, médiapro a bien continué de payer ce qu’il devait à la ligue espagnole malgré l’arrêt du championnat, ce qui lui donne de la crédibilité sur cette attaque.

Roures attaque Al Kehlaïfi

Mais ce n’est pas tout. Le président de médiapro a également attaqué le président du PSG, Nasser Al Khelaïfi. Pour lui, ce dernier « ne peut pas mener des négociations pour lesquelles il est partie prenante ». « Bein a signé un accord avec canal+ en cédant toutes ses chaines pour une distribution exclusive » dixit Roures. Il se moquera même du dirigeant du PSG, concernant le paiement des droits restants dus par Bein, en déclarant qu’il « va se mettre devant un miroir et se demander s’il paie ? ». Il insinuera même que le groupe qatari doit encore de l’argent à médiapro concernant la diffusion du championnat espagnol.

Nasser Al Khelaïfi n’a pas tardé à lui répondre puisqu’il a déclaré que « l’information par médiapro du respect de ses engagements est une bonne nouvelle ». Mais lui aussi a légèrement moqué le patron du média espagnol en ajoutant que « sa proposition de diffuser les deux derniers mois de compétition est encore une meilleure nouvelle et que nous devrions l’étudier ». C’est évidemment ironique puisque, contractuellement, cette solution est inenvisageable.

Ce qui est sûr, c’est que le nouveau propriétaire des droits de la ligue 1, à partir de la saison prochaine, a fait une entrée remarquée dans le monde médiatique français. Ce n’est pas forcément la meilleure stratégie pour que la collaboration se passe le mieux possible. Mais ça, seul l’avenir nous le dira.

crédit photo: rmcsport

Paris United

GRATUIT
VOIR