Javier Tebas, président de la Liga Santander - RTVE.es
à la uneActualités du ClubCompétitions

L’arrêt de la Ligue 1 : Une décision critiquée en Espagne

Le Premier Ministre Édouard Philippe a annoncé mardi 28 avril la fin de la saison 2019-2020 de Ligue 1. Une décision qui a fait réagir dans nos pays voisins, et notamment en Espagne. 

Un choix controversé

La nouvelle est tombée mardi après-midi. Alors que toutes les instances du football travaillaient depuis plusieurs semaines sur la reprise du championnat français, le chef du gouvernement a proclamé la fin de toutes les saisons sportives devant l’Assemblée Nationale. Alors que le championnat allemand devrait lui, reprendre prochainement, cette décision a surpris du côté de l’Espagne, notamment dans la presse sportive.

Le président de la Liga, Javier Tebas a de son côté, vivement critiqué la décision du gouvernement français : « Je ne comprends pas pourquoi il serait plus dangereux de jouer au football à huis clos, avec toutes les précautions, que de travailler sur une chaîne de montage, ou d’être sur un bateau de pêche en haute mer » a-t-il réagit. Il ajoute : « À mon avis, la décision est précipitée. S’il y a des secteurs économiques importants qui ne peuvent pas redémarrer leur activité, de manière sûre et contrôlée, ils pourraient finir par disparaître. Cela pourrait arriver au football professionnel. »

Un exemple à suivre ? 

D’après Le Parisien, Emmanuel Macron espère que les autres championnats européens suivront le chemin de la France, et mettront un terme à leurs saisons respectives. Un scénario qui parait « presque impossible » pour le quotidien AS, qui poursuit : « Tout indique que la France, pour l’instant, sera la seule grande Ligue à ne pas revenir avant la saison prochaine. » Et ce n’est en effet pas le plan que semble vouloir suivre le gouvernement espagnol. D’abord pour des raisons économiques : l’industrie du football représentait l’année dernière 1,37% du PIB national. Une raison qu’évoquait Javier Tebas dans ses récentes déclarations depuis le groupe de travail réunit à l’UEFA : « Dans d’autres pays, des équipes sont déjà à l’entrainement, c’est l’exemple à suivre. En Espagne, le football est un moteur économique important que nous devons remettre en marche, comme beaucoup d’autres. Nous continuons à nous concentrer sur cette reprise, de manière responsable et en suivant les recommandations en matière de santé. » La Liga a d’ailleurs indiqué ce matin que les entraînements des équipes espagnoles pourraient reprendre entre le 7 et le 11 mai, après une série de tests effectués sur les joueurs au cours de la semaine. L’objectif étant de retourner à la compétition le 28 juin prochain.

Mais il se pourrait que d’autres pays choisissent finalement la voie de la prudence comme l’a fait la France, et les Pays-Bas avant elle. La Belgique avait elle aussi annoncé ce scénario, avant de revenir sur sa décision sous la pression de l’UEFA. En Italie, le Ministre des Sports Vincenzo Spadafora a déclaré ce matin sur la chaine de télévision Rai que s’il n’y avait pas d’accord trouvé sur le protocole à suivre,  « le gouvernement décrètera l’arrêt de la saison en raison d’une urgence sanitaire. » L’Italie étant le pays le plus touché d’Europe par le coronavirus, la décision d’arrêter la Série A pour éviter le moindre risque serait tout a fait logique.

Sources : Le Parisien, AS, Sport, Rai

Crédit photo : RTVE

 

 

Italie

Paris United

GRATUIT
VOIR