à la uneActualités du ClubInterviews

Fluminense rêve d’un retour de Thiago Silva

Mario Bittencourt, candidat à la présidence de Fluminense, est prêt à tout pour convaincre les supporteurs de le nommer à la tête du club brésilien. Quitte même à recruter Thiago Silva et Gianluigi Buffon. 

Se faire élire à la tête d’un club de football est difficile. Tout comme en politique, toutes les belles promesses sont de sortie pour faire rêver les supporteurs, et donc rafler la mise par la même occasion. À la lutte avec Ricardo Tenorio pour accéder au poste de président du célèbre club de Rio de Janeiro, Mario Bittencourt promet aux fans du club brésilien de tout faire pour recruter Thiago Silva.

« Tous les joueurs que nous avons contactés, possèdent des contrats. Il s’agit simplement de contacts. Une condition préalable au développement du club, c’est de ramener des idoles pour stimuler les supporters. Nous nous intéressons donc à Fred et Thiago Silva par exemple. Nous ferons tous les efforts pour ramener ces joueurs », a déclaré l’intéressé lors d’une interview à TV Bandeirantes.

En visant le capitaine brésilien, Mario Bittencourt ne s’y trompe pas. Après deux saisons calamiteuses en Europe (Porto et Dynamo Moscou), Thiago Silva signe chez les « Tricolor » en janvier 2006. Un an et demi plus tard, « le Flu » remporte la coupe du Brésil. Une première pour le club, mais également pour le défenseur. En 2008, Fluminense atteint la finale de la Copa Libertadores mais battu par Quito. « O Monstro » réalise sa meilleure saison et devient l’idole des fans.  Les supporters de Thiago Silva peignent son portrait sur une banderole, affichée pour la première fois lors de la demi-finale de Copa Libertadores contre Boca Juniors, le désignant comme « le meilleur défenseur central du Brésil. » C’est d’ailleurs lors de ses années à Rio que son surnom lui est donné. Fin décembre, il retourne eu Europe direction le Milan AC.
En plus des deux joueurs brésiliens, Mario Bittencourt rêverait de faire venir Gianluigi Buffon. Reste à savoir s’il peut réellement faire signer ces trois joueurs, ou si c’est juste un argument de campagne afin de faire saliver les fans. Avec pour résultat, devenir président du club brésilien ?

Mehdi Sefraoui et Pierre Gousseau, rédacteur en chef 

crédit photo : O DIA

Paris United

GRATUIT
VOIR