à la uneActualités du ClubLes joueurs

Comment comprendre la phrase de Mbappé ?

« C’est peut-être le moment d’avoir plus de responsabilités. Peut-être au PSG ou peut-être ailleurs ». Lors des Trophées UNFP dimanche soir, Kylian Mbappé a mis le feu à la planète football. Mais pour comprendre le véritable sens de cette phrase, il faut remonter à son transfert en 2017 et prendre en compte le nouveau statut acquis par l’attaquant français.

Avant de parler du présent, plongeons-nous dans le passé. 2017, le monde du football est en ébullition et n’a qu’un mot sur toutes les lèvres : Neymar. Le Brésilien est en instance de départ pour le Paris-Saint-Germain, et son transfert relève d’un véritable jeu du chat et de la souris mettant sur les nerfs médias et supporters. En cette même année, un certain Kylian Mbappé vient d’exploser à la face du grand public et tous les plus grands clubs européens veulent s’offrir le joyau monégasque. Au début du mercato, c’est le Real Madrid qui tient la corde. Malgré les réticences de Monaco, le club madrilène offre 180 millions d’euros, et le deal entre les deux clubs est acté. De son côté, Paris maintient des contacts permanents avec le clan Mbappé.

« Les échanges entre les deux partis remontent à plusieurs années, par le biais notamment de Pierre Reynaud. (…) Une autre personne maintient le lien également depuis deux années : Marc Westerloppe (…) il a favorisé un échange entre les deux parties, grâce à des appels téléphoniques et des rencontres régulières, bien avant l’été » Paris United – Révélations d’une révolution (tome 1)

Malheureusement pour Florentino Pérez, plusieurs éléments vont venir contrecarrer son plan jusqu’ici parfait. Tout d’abord, la volonté de son coach de l’époque, Zinedine Zidane. Ce dernier veut favoriser le développement de ses jeunes pousses madrilènes, notamment un certain Asensio. Autre problème, la question de l’équilibre du vestiaire, et donc du salaire. Le président madrilène ne peut, en effet, se permettre d’offrir à Kylian Mbappé, 6 mois de Ligue 1, un meilleur contrat qu’à Toni Kroos, champion du monde et triple vainqueur de la Ligue des Champions.

Paris s’engouffre dans la brèche

Ces éléments, associés à un sentiment de trahison de Monaco (le clan Mbappé n’a pas apprécié que l’ASM et le Real discutent sans en être averti) et à la volonté de Kylian Mbappé de jouer (la triplette Ronaldo-Benzema-Bale était à son apogée, Zidane ne pouvait ainsi garantir à Kylian Mbappé une place de titulaire) font de Paris une porte de sortie idéale. Oui le natif de Bondy veut aller au Real Madrid, oui il veut être entraîné par son idole Zinedine Zidane, mais la volonté de jouer est plus forte. Après Neymar, le PSG s’offre ainsi Mbappé, mais pas à n’importe quel prix : 180 millions d’euros et un salaire faramineux (environ 17 millions d’euros) pour un joueur de seulement 19 ans. Pour l’engager, Paris a donc dû s’aligner sur l’offre madrilène, et c’est ici que l’on peut trouver la source de cette phrase prononcée le 19 mai dernier.

Lors de sa signature, l’état-major parisien rassure Kylian Mbappé : Neymar n’est que le début du nouveau projet du club, et les dirigeants promettent de lourd à venir en terme de recrutement. Malheureusement, la première saison ne se passe pas comme convenue. Éliminé en 1/8 de la Ligue des Champions, le club de la capitale se console avec le triplé national. De son côté, l’attaquant français fait dos rond, laisse volontiers la lumière à Cavani ou Neymar et laisse sans broncher les penalties ou coups-francs aux deux autres membres de la MCN. Il faut alors s’imaginer que pour lui, cette saison 2017-2018 n’est qu’une année de transition. Il attend déjà plus de responsabilité à l’orée de 2018-2019. Déjà ce mot en bouche : responsabilité. Que signifie ce mot pour Kylian Mbappé ? Et bien la réponse se trouve dans trois domaines : terrain, extra-sportif et salaire.

Prendre la place de leader d’attaque

Premier aspect de cette ambition, son importance sur le terrain. Cette saison 2018-2019 devait se caractériser par une « prise de pouvoir » dans l’attaque du Paris-Saint-Germain. Loin de nous toute idée de manque de respect ou de prétendue « froid » entre le Français et Edinson Cavani, mais le numéro 7 considère que le poste de numéro 9 aurait dû lui revenir plus rapidement cette saison, surtout qu’il a porté le PSG sur ses épaules ( à part face à Manchester…).

Il ne faut pas oublier que Kylian Mbappé a des objectifs personnels élevés, et notamment la conquête du Ballon d’Or. Il le sait très bien, ce Graal ne s’atteint que par des performances sportives hors-normes, ou la ligne de statistiques prévaut généralement sur les objectifs collectifs (Iniesta, Xavi, Ribéry, Varane ou Griezmann vous en parlerons mieux que moi). C’est l’un des défauts de l’attaquant français, il a une fâcheuse tendance à privilégier sa ses objectifs personnels avant ceux du club.

« Il faut qu’on soit plus unis dans le vestiaire ? Certains doivent être plus intelligents, principalement les plus jeunes. Ils doivent montrer plus de respect quand l’entraîneur ou quand les joueurs qui ont un peu plus de bagages et d’expériences parlent. Quand j’étais jeune, j’essayais de respecter les plus anciens, eux doivent faire la même chose. » – Neymar le 27 avril 2019 après Rennes-PSG

Enfin, Kylian Mbappé considère qu’avec son nouveau statut, il doit faire partie des cadres du vestiaire, de ceux qui sont consultés par le coach. Même s’il n’y a aucune tension avec eux, le bondynois n’apprécie guère l’attitude du clan des Brésiliens, qui phagocyte toutes discussions avec Thomas Tuchel, ou qui n’hésite pas à critiquer Aréola (en affirmant préférer Kevin Trapp) ou Kimpembé, deux champions du monde avec lesquels Mbappé s’entend très bien. C’est ainsi que la phrase de Neymar prononcée après la finale de Coupe de France passe mal, lui qui considère encore une fois, avoir tout fait pour Paris cette année, à l’inverse du Brésilien.

Être écouté pour le mercato

L’autre point sur lequel Kylian Mbappé réclame plus de responsabilités, c’est le mercato. A son arrivée, Neymar avait expressément demandé à Nasser et Antero de recruter son ami Coutinho. Mbappé ne voit pas pourquoi il ne pourrait pas faire de même. Alors que l’été dernier il avait été missionné pour convaincre N’Golo Kanté (sans succès) ou encore Frenkie de Jong (la aussi, sans succès), il veut être plus qu’un intermédiaire du club.

« Franchement, il est le bienvenu à Paris ! Je lui ai d’ailleurs glissé un mot, car il nous ferait un bien énorme. Après, il fera son choix »Kylian Mbappé en parlant de De Jong dans FF le 4 décembre 2018

Le numéro 7 veut que la direction prenne en compte ses choix de joueurs, comme elle le fait avec Neymar. Il veut être davantage consulté sur la politique sportive de cet été et la direction à prendre pour construire l’effectif. Ainsi, Pépé, dont il apprécie fortement le profil, ou Ndombele (qu’il a déjà commencé à draguer en équipe de France) font partie de sa short-list.

Mieux renégocier son salaire

Dernier aspect de cette phrase qui fait tant parler, celle de la renégociation salariale. Comme notre confrère Saber Desfarges l’a annoncé, Kylian Mbappé est en pleine discussion avec le PSG pour un prolongation, et donc une revalorisation de contrat. Mbappé est aujourd’hui une icône de la planète football. Tout comme un Messi ou un Ronaldo, il exigera le plus gros salaire du club à terme, même s’il accepte pour le moment de ne pas toucher les mêmes émoluments que Neymar. Si future prolongation de contrat il y a, elle devrait faire de lui l’un des joueurs les mieux payés du monde. Kylian Mbappé, que ce soit au PSG ou ailleurs, voudra de toute façon être l’acteur de son équipe qui touchera le plus gros salaire.

Selon nos informations, et comme le communiqué du club l’a affirmé, un départ du numéro 7 n’est pas à l’ordre du jour, et ce malgré tout ce que la presse madrilène pourra écrire jusqu’au 31 août minuit. Si Zinedine Zidane avait pris du recul sur la piste menant à Kylian Mbappé ces dernières semaines, la récente sortie du jeune champion du monde a changé la donne. Zizou adore en effet Mbappé et ne s’en est jamais caché. S’il y a une opportunité dans les prochaines semaines, l’entraîneur français tentera à coup sûr sa chance, ce qui paraît presque normal. Pour le moment, le coach madrilène veut d’abord renforcer son effectif sur des postes précis qui coûteront déjà beaucoup d’argent (sont ciblés : Mendy, Jovic, Hazard). De plus, Karim Benzema n’a que 31 ans, et sa saison flamboyante fait de lui le numéro 1 pour le poste de 9 au Real. Et si l’on admet que Zidane puisse jouer avec Mbappé en 9 et Benzema en 9 ½, le Parisien pourrait ne toujours pas être le premier choix à ce poste. A noter également et c’est un grand facteur à prendre en compte, que Florentino Pérez ne fera rien pour froisser les Qataris cet été, lui qui travail avec le pays du Golfe dans ses nombreux business. Ainsi, le Real Madrid aura une chance dès cet été si et seulement si Mbappé fait une demande officielle de départ, ce qui n’est pas le cas pour le moment.

Malgré tout, tous les feux sont au vert pour que Mbappé signe au Real Madrid l’été prochain (en 2020). Lui qui ira sur ses 22 ans, il pourra enfin réaliser son rêve de signer avec la Maison Blanche. Déjà parmi les meilleurs joueurs du monde, sa volonté de faire une carrière dans la capitale espagnole comme son idole Ronaldo se concrétisera enfin. Mais avant cela, il ne faudra pas partir sur un échec avec le club de la capitale. Il apparaît normal qu’un joueur de son calibre réclame plus de responsabilités dans le club, et l’état-major parisien devra lui donner satisfaction. Si c’est le cas, reste à lui d’en assumer les conséquences, car au moindre faux pas des Rouges et Bleus la saison prochaine, il sera en première ligne.

 

Arnaud de La Taille pour Paris United

Paris United

GRATUIT
VOIR