à la uneActualités du ClubCompétitionsL'équipe

Amendement du Sénat pour la reprise des compétitions sportives

Six sénateurs ont déposé un amendement au projet de loi d’urgence afin que les compétitions sportives puissent reprendre mais les Ligues professionnelles dénoncent « une confusion ». 

Le texte est proposé par Michel Savin (Isère), Claude Kern (Bas-Rhin), François-Noël Buffet (Rhône), Catherine Di Folco (Rhône), Elisabeth Lamure (Rhône) et Michel Forissier (Rhône). Cet amendement contient des dispositions diverses face à la crise du coronavirus et souhaite une reprise des compétitions sportives : « Les fédérations sportives délégataires et les ligues professionnelles peuvent décider de reprendre les compétitions professionnelles afin d’achever la saison 2019-2020, si la situation sanitaire le permet et après avis du comité de scientifiques ». 

Ainsi, l’amendement développe l’idée suivante « Aujourd’hui (depuis l’annonce de la fin du Championnat, ndlr) la situation a clairement évolué, le caractère prématuré de cette annonce gouvernementale apparaît clairement et de nombreux acteurs remettent en question ce choix ». 

Cet amendement déposé au Sénat entretient l’espoir d’une reprise de la compétition que défend notamment le président de l’Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas. qui a saisi lundi le Conseil d’Etat pour contester la fin de la saison.

Mais selon  l’ANLSP qui réunit les Ligues professionnelles de football, de rugby, de basket (LNB), de cyclisme (LNC), de volley (LNV) et de handball (LNH) dénonce une « confusion » : « A l’heure où le sport français fait face à des circonstances exceptionnelles, cet amendement serait source d’une confusion qui déstabiliserait encore davantage les instances sportives. »

Le projet de loi doit être débattu en séance publique mardi et jeudi.

sources : afp, sportfrancetvinfo.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR