à la uneEconomieNon classé

Le ministère des sports répond à Mediapro

Le patron du groupe Mediapro, Jaume Roures, a récemment demandé à la LFP un report du versement des droits TV, comme nous vous l’indiquions plus tôt. Bien que la LFP n’ait pas souhaité répondre à cette requête, la ministre des sports, Roxana Maracineanu, a répondu au dirigeant du diffuseur.

En effet, suite au refus de la Ligue de Football Professionnel à la demande de report du paiement des droits TV, la ministre des sports, Roxana Maracineanu, s’est, elle aussi, opposée à Jaume Roures, le dirigeant du groupe Mediasport. Ce dernier avait déclaré dans un entretien paru dans le journal L’Équipe, vouloir mettre en place une renégociation totale des droits de diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2, en plus de demander un délai de paiement de 172 millions d’euros concernant l’échéance du 6 octobre.

Le membre du gouvernement a tout d’abord rappelé qu’ »aujourd’hui, il y a des engagements contractuels qui ont été pris entre un media, qui est arrivé sur le territoire français avec cette difficulté de créer une chaine de toute pièce, et une Ligue, qui a été mise à mal par un arrêt du championnat et une reprise difficile pour tout le monde« .

Offensive elle en poursuit en rappelant que « quand des engagements contractuels sont pris, il s’agit de les respecter« . Avant de développer ainsi : « Donc nous veillerons de très près, au niveau du ministère des Sports et de l’Etat, à ce que ce contrat soit respecté, que les engagements pris, soient maintenus, prévient-elle. Parce qu’il en va aujourd’hui de la survie, non seulement du football professionnel, mais du football tout court, puisque cette convention qui lie la Ligue et le football amateur est conséquente et qu’une bonne partie des fonds qui émanent de ce contrat reviennent au sport amateur. »

Dans un contexte sanitaire et économique de plus en plus incertain, nul doute que cette histoire n’en est qu’à ses débuts.

Crédits photo : docdusport.com

Paris United

GRATUIT
VOIR