à la uneAvant matchConférence de presse

Thomas Tuchel en conférence de presse avant PSG v OM : « Ce n’est pas facile de rentrer dans une équipe équilibrée, qui gagne et qui met de l’intensité. »

Thomas Tuchel était en conférence de presse avant la réception de Marseille ce dimanche pour le compte de la 11ème journée de Ligue 1. L’entraineur parisien a abordé pas mal de thème, notamment la concurrence en attaque et la particularité de ce match pour le groupe, le staff et ses supporters. Il a commencé sa conférence de presse en annonçant les forfaits de Thilo Kehrer, d’Idrissa Gana Gueye, de Thomas Meunier et de Neymar. À contrario, Julian Draxler et Ander Herrera seront bien présents dans le groupe. 

 

L’atmosphère, l’agressivité de Marseille

« Oui je m’attends à un match intense, très spécial, mais on doit être préparé pour tous les challenges. L’atmosphère est comme celui d’un match de coupe de France. Mais nous sommes calmes, nous nous sommes préparés normalement. Nous essayons d’être tranquille, d’être confiant et de ne pas être trop émotionnel. C’est un match important, une opportunité pour Marseille de montrer qu’ils sont présents. Ce n’est pas un match anodin. Un match de Ligue des champions, un match contre l’OM, ça reste un grand défi. »

Les propos de Villas-Boas

« Si j’étais entraineur de l’OM je dirais peut-être la même chose. Mais nous, nous sommes dans une bonne période, un bon moment et nous sommes fiers. Il y a des matchs comme ça dans tous les championnats. C’est un match à part, isolé, le classement ne compte pas. Ce n’est pas une affaire de classement. »

Mbappé

« Je n’ai pas parlé avec Mbappé depuis le match de Brugges mardi. Nous avons discuté de son état de santé. Je ne sais pas encore combien de minutes il va jouer demain. »

Cavani

« Il est déçu d’avoir été blessé beaucoup de semaines et de ne pas encore avoir joué. Je veux lui donner des minutes, il a beaucoup travaillé, très dur pour être prêt avec une bonne condition physique. Mais de l’autre côté je dois penser à l’équipe et à l’équilibre de l’équipe. Pendant un match je ne peux pas lui garantir une entrée en jeu, s’il y a des blessures, selon les faits de jeu. Mais je vais essayer de lui donner du temps de jeu c’est clair, il a besoin de minutes pour retrouver un rythme et être un joueur important pour nous. »

On le relance sur Cavani, la complémentarité Cavani-Icardi et la hiérarchie au poste de numéro 9

« Non je ne fais pas de hiérarchie. Ça ne marche pas comme ça. Edi il était blessé et on doit le protéger. On ne peut pas le lancer comme ça, le rythme est élevé, ce n’est pas facile, ce n’est pas comme ça, il manque de rythme. Ce n’est pas facile de rentrer dans une équipe équilibrée, qui gagne et qui met de l’intensité. Ça ne veut pas dire qu’il est numéro 2, 3 ou 1. Nous devons utiliser la confiance des joueurs qui ont marqué des buts, qui jouent. Un attaquant c’est très sensible. C’est toujours mon défi de penser comme ça et de trouver des bonnes solutions. Tout le monde veut jouer, c’est le défi. Mauro et Edi sont similaires, ils travaillent beaucoup pour l’équipe. Ce sont les 1ers défenseurs. Mais je pense qu’ils peuvent jouer ensemble, j’en suis convaincu, je ne sais pas si j’ai raison on doit essayer. Peut-être demain on a un peu de temps pour décider. »

 

Dagba 

« On va décider demain mais Colin est avec l’équipe depuis quelques semaines. C’est un peu compliqué on a 3 joueurs pour un poste mais les 3 sont blessés ou ont été blessés. On doit décider demain si on doit le faire commencer et gérer son temps de jeu pendant le match ou si on ne prend pas de risques maintenant. Mais j’ai l’impression qu’il est prêt. »

Que redouter vous le plus du match

« Nous n’avons pas peur, on a beaucoup de respect pour ce choc. On s’attend à voir le meilleur OM possible. »

La concurrence en attaque

« C’est mon job de prendre des décisions, et c’est mon job d’avoir de bonnes raisons de prendre mes décisions et c’est mon job d’expliquer à mes joueurs mes choix. Et c’est leur job d’accepter. Mais en même temps si on veut atteindre nos objectifs c’est absolument nécessaire d’avoir une grande équipe. Et il n’y a pas de grandes équipes sans choix difficile. La clé c’est de savoir l’expliquer, comment dialoguer et comment on réagit. »

Neymar de retour à l’entrainement collectif le 10 novembre

« Qui a dit ça ? Le préparateur de l’équipe du Brésil ? Donc maintenant il est là pour se préparer pour le Brésil ? (ironique). Ben c’est bien pour eux s’ils l’auront le 10 novembre. Ça va mieux et il est bien (rires) »

Benedetto

« C’est un vrai attaquant, il joue avec beaucoup de confiance, il est présent devant le but, il met des buts il fait des passes, c’est un très bon attaquant, très complet. C’est notre challenge de l’empêcher de faire des différences. »

L’atmosphère

« J’ai déjà coaché entre Dortmund et Bayern, entre Dortmund et Schalke, c’est la même intensité dans l’ambiance. ,Nous avons gagné les 2 matchs la saison dernière, c’est une bonne chose. L’ambiance est spéciale, l’atmosphère au parc était exceptionnelle, c’est comme un match en ligue des champions. Ça ne veut pas dire que ce match est plus important que de jouer à Brugges ou à Nice mais c’est différent. »

Paris United

GRATUIT
VOIR