à la uneAprès matchConférence de presse

Thomas Tuchel en conférence de presse après PSG v Marseille : « On est capable de montrer ce « spirit » jusqu’à la fin de saison. C’est nécessaire et aussi normal dans le sport. »

Est-ce que cette victoire est un premier pas vers une forme de rédemption après la débacle en LDC ?

A mon avis, ce n’est pas à nous de demander pardon. Nous sommes les plus déçus de cette défaite (en C1,  NDLR). Et je le répète, pour moi c’était un accident. On peut tous sentir une forme d’unité dans cette équipe, une alchimie. Cette équipe est toujours ensemble et donne tout, donc ce n’est pas nécessaire de demander pardon. Mon équipe montre chaque jour qu’elle est compétitive. Les joueurs montrent à chaque match leur envie de gagner. On a recommencé à gagner à Dijon, puis aujourd’hui dans ce match spécial qu’est le Clasico. Il nous manque pourtant des joueurs de qualités, Neymar, Cavani, Draxler, qui sont capables de faire la différence offensivement. On perd aujourd’hui Meunier et Alves, mais on ne perd ni la confiance ni la qualité avec Thilo et Colin Dagba.

L’équipe et les joueurs prouvent qu’ils peuvent réagir comme des champions. Pour cela la mentalité est extraordinaire. C’est pour cela qu’il n’est pas nécessaire de demander pardon. A mon avis, nous sommes tous ensemble, le staff, l’équipe, les supporters. Dans la victoire ou dans la défaite, tant que l’équipe donne tout.

Vous allez surement être champions dans les prochaines semaines. Est-ce que vous avez peur qu’après la trêve (internationale, NDLR), il soit plus compliqué de motiver les joueurs pour les derniers matchs de la saison ?

Pourquoi ? On n’a pas perdu notre motivation après le match contre Manchester. C’était très dur, c’est clair, nous sommes les plus déçus. Mais c’est justement l’occasion pour nous de montrer que nous pouvons répondre, et c’est nécessaire dans le sport. Il n’y a jamais de moment pour lâcher. Nous ne sommes pas comme ça. Si on joue, on joue. J’ai confiance dans la mentalité de l’équipe pour le montrer après la trêve. Les joueurs seront dans une ambiance différente en équipe nationale et à leur retour on préparera Toulouse. Le staff et moi-même, on accompagnera l’équipe, mais j’ai confiance. On est capable de montrer ce « spirit » jusqu’à la fin de saison. C’est nécessaire et aussi normal dans le sport.

Est-ce que vous avez suivi une préparation spéciale pour ce Clasico ?

Non. Après la défaite, les trois jours de repos étaient nécessaires pour prendre le temps d’être triste, d’être en colère, d’être déçu. Nécessaires aussi pour parler beaucoup. Echanger des opinions différentes mais aussi accepter qu’une chose comme celle-ci puisse arriver. Quand j’ai vu le premier entrainement de l’équipe après Manchester, c’était extraordinaire. J’ai pu sentir que les joueurs aiment être ensemble sur le terrain, s’entrainer ensemble, échanger des sourires et progressivement retrouver une ambiance, une certaine humeur. Notre réaction à Dijon était bonne. On a alors préparé le Classico calmement, avec beaucoup de confiance. Les joueurs ont pris leurs responsabilités. En dehors de cela, pas de préparation spéciale, non.

Un mot sur le match d’Angel Di Maria ?

Il a fait un match exceptionnel. Il a pris ses responsabilités en l’absence de plusieurs joueurs-clés. Kylian et lui ont confiance et n’hésitent pas à prendre leurs responsabilités. Il a su être décisif.

Des nouvelles de Dani Alves et Thomas Meunier sortis sur blessure ? Est-ce grave ?

Non. J’espère que ce ne sont que de petites douleurs mais je ne peux rien vous dire car ils sont encore en train d’être examinés.

Propos recueillis par Mouss_paname et retranscrit par Soufiane