à la uneActualités du ClubAvant matchConférence de presse

Ligue des Champions / RB Leipzig v PSG – Conférence de presse de Thomas Tuchel : «C’est à nous de montrer que nous sommes capables de combattre ensemble»

Le marathon du Paris Saint-Germain se poursuit avec demain soir, son troisième match en phase de groupe de la Ligue des champions. Les parisiens affronteront le RB Leipzig en terres allemandes. Un adversaire qu’a récemment rencontré le PSG lors de la dernière demi-finale de la compétition européenne. Thomas Tuchel devra encore une fois trouver une solution pour jouer avec un effectif réduit, dû à de nombreuses blessures. Le coach a répondu aux questions des journalistes en conférence de presse d’avant-match.

Des nouvelles de Kylian Mbappé

Thomas Tuchel : «Ce ne sera pas une absence très longue car la blessure est minime. Il est, malheureusement, dans une zone de risque, il ne peut pas jouer demain, ni être avec le groupe aujourd’hui. C’est dommage pour nous, mais on ne peut pas prendre de risque. On doit trouver des solutions sans Kylian.»

Intégration et apport de Florenzi dans le jeu

Tuchel : «Son intégration est très bonne. Avec lui, c’est facile car il parle italien et peut comprendre le français et l’espagnol. C’est quelqu’un de très communicatif et il a en plus de la qualité sur le terrain. Il est dangereux offensivement et j’espère qu’il peut faire l’entrainement complet pour être prêt demain.»

Etat d’esprit de l’équipe avec autant de joueurs blessés 

Tuchel : «On sait qu’il nous manque beaucoup de joueurs clés, mais, nous ne sommes pas tristes quand nous sommes à l’entrainement, on ne peut pas trop y penser. On va essayer de faire un match sans les gars, de faire un match comme une équipe, avec un peu plus d’efforts collectifs et une plus forte mentalité d’équipe. On doit grandir ensemble dans cette situation-là, et c’est possible dans le football. Ce sont 90 minutes, tout le monde veut jouer, on va trouver le 11 titulaire avec des joueurs assez confiants et qui méritent de jouer la Ligue des Champions. C’est à nous de montrer que nous sommes capables de combattre ensemble. Ça sera nécessaire de donner un effort supplémentaire, en équipe

En l’absence de Neymar et de Mbappé, à qui donner les clés de la construction du jeu ?

Tuchel : «On va prendre onze clés demain, on va jouer comme une équipe. En ces onze joueurs, on va avoir confiance et on va pousser. Ce n’est pas une seule clé c’est un effort d’équipe. C’est comme ça dans le foot, c’est la plus belle chose dans ce sport, l’effort collectif. »

Ce match est-il un tournant de la compétition ?

Tuchel : «Oui, il est décisif. C’est un sentiment de huitième de finale parce que le prochain match sera au Parc des Princes contre Leipzig. Ça peut être décisif de gagner la compétition directe contre Leipzig, oui, bien sûr.»

Compte tenu des absents, faudra t-il plus défendre que d’habitude et souffrir sur le terrain ?

Tuchel : «Oui on doit l’accepter, peut-être que c’est la clé, qu’on accepte. On ne peut pas dire que ça sera plus dur, c’est sûr qu’on va souffrir oui, mais pour combien de minutes ? On peut être très forts, il peut y avoir des cartons rouges, des blessures… On ne sait jamais ce qu’il va arriver. La meilleure chose est d’être concentrés sur nous-mêmes. On va trouver un onze titulaire habitué a jouer ensemble, qui se sent bien, on va aider des joueurs aujourd’hui pour la préparation et après, j’ai confiance. Leipzig est une équipe très forte physiquement qui attaque très rapidement mais il y a des moments, des situations, où l’on peut montrer notre qualité, et c’est toujours le défi. Tous ceux qui seront sur le terrain demain mériteront de l’être pour le PSG.»

Match similaire ou différent de la demi-finale du mois d’août ?

Tuchel : «C’est un nouveau match. On a montré notre qualité, notre expérience, au Portugal. On a contrôlé le rythme du match. Je pense que Leipzig va défendre plus haut sur le terrain car c’est un match à domicile pour eux, ce n’est pas le même contexte qu’une demi-finale. J’attends que Leipzig joue un peu plus libre demain. On doit se préparer. On manque de joueurs comme Bernat, Paredes, Verratti, Neymar et Mbappé, qui sont capables de sortir de la pression avec de la qualité individuelle, capables de trouver des solutions dans des espaces qui sont serrés. S’ils ne sont pas là on doit l’accepter mais on doit trouver d’autres solutions, on doit jouer un peu plus direct. On va tout donner. J’attends une équipe de Leipzig très forte, directe, physique dans notre camp. Si ce n’est pas possible de contrôler le rythme comme on l’a fait au Portugal, il y a d’autres solutions pour gagner un match.»

Di Maria, un joueur clé pour demain ?

Tuchel : «Oui il est toujours un joueur clé mais il manque aussi de rythme. On ne peut pas trop attendre de lui car il a été suspendu pendant quatre matches. C’est un joueur qui a besoin de rythme pour gagner de la confiance, mais ce n’est pas encore le cas. Il a seulement joué la Ligue des champions avec nous et je ne veux pas lui mettre toute la pression sur ses épaules. Mais ça reste un joueur très important pour nous.»

Leandro Paredes, apte à débuter le match de demain ?

Tuchel : « Non impossible, il fait son premier entraînement avec nous aujourd’hui. Il peut peut-être finir le match. Déjà s’il le termine, c’est un risque, mais le commencer ce n’est pas possible.»

Paris United

GRATUIT
VOIR