Photo : Mauricio Pochettino en conférence de presse avant PSG - Lorient
à la uneAvant matchConférence de presseDirigeants & Staff

Ligue 1 / Conférence de presse de Mauricio Pochettino avant PSG – Lorient

Le PSG recevra dimanche, à 20h45, le FC Lorient au Parc des Princes. À la veille de cette rencontre comptant pour la 30ᵉ journée de Ligue 1, le coach Mauricio Pochettino était en conférence de presse. 

Êtes-vous tenté de changer votre 11 de départ pour bousculer le groupe ?

Mauricio Pochettino : « Contre Monaco, on a fait un match très mauvais.  Il faut dire que beaucoup de nos joueurs étaient concernés par des matchs décisifs avec leur Sélection dans les jours d’après. Ça ne justifie rien, mais il faut le prendre en compte. Mais il est vrai que nous n’avons pas fait un bon match, je l’ai dit juste après d’ailleurs. Pendant la trêve, j’ai travaillé avec des jeunes, même certains des moins de 19. Et ces derniers jours, nous nous sommes concentrés sur la partie physique, plusieurs joueurs sont revenus avec quelques soucis. »

Est-ce que vous considérez qu’il manque un leader à ce groupe ? Quel type de capitaine faut-il être pour être légitime ?

Pochettino : « Il y a des débats qui ne sont pas corrects. Dans tous les groupes, il y a des leaders. Pas seulement chez les joueurs, mais aussi dans le staff et chez les dirigeants du club. Mais il ne faut pas tout mélanger. Nous avons vécu une grande déception contre le Real Madrid, ça a été un électrochoc pour parler de pleins de choses. Le club espère depuis longtemps remporter la Ligue des Champions. Il a eu de très grands joueurs comme de très grands entraineurs. Le leadership n’est pas quelque chose d’indispensable pour atteindre l’objectif. Ce n’est pas le principal problème. »

Ce match contre Lorient est-il l’occasion de se racheter auprès des supporters ?

Pochettino : « L’objectif pour l’équipe doit être de gagner la 10ᵉ Ligue 1.  Sans oublier la frustration de la défaite en Ligue des Champions, ni la défaite à Monaco, il faut rester unis. Nous devons nous concentrer sur les matchs qu’on doit gagner et remporter notre dixième titre de champion de France. Et pour cela nous avons besoin de joueurs en forme, et de tout le club pour soutenir l’équipe. Si on a nos supporters, qui nous transmettent leur énergie, ce sera plus simple de gagner les matchs et d’atteindre les résultats qu’on veut pour gagner le championnat. C’est le moment de mettre de côté ses sentiments, cette colère, l’équipe les en remercierait, même si la déception est normale. »

Dans quel état d’esprit avez-vous retrouvé vos joueurs après la trêve ?

Pochettino : « Beaucoup mieux ! Après l’élimination en Ligue des Champions, la situation était difficile. La semaine qui a précédé le match contre Monaco a été l’une des pires que j’ai passé ici, à cause de la tristesse de la situation et de la frustration. En retrouvant leur Sélection, les joueurs ont pu changer d’environnement, et on a retrouvé un groupe avec de meilleures sensations. On sera prêt pour le match de demain, il sera important de le gagner. »

Par rapport à ce que vous aviez mis en place à Tottenham, pensez-vous que votre travail est plus compliqué ici ?  

Pochettino : « Il faut toujours un processus. Tottenham aussi a dû se construire. On ne peut pas comparer les projets ni la culture des clubs. Tous les processus doivent avoir un début, un développement, une vision, pour atteindre les objectifs. Je ne dirais pas que c’est plus ou moins difficile, mais je crois que c’est juste différent. Manchester City aussi travaille pour atteindre le même objectif, la Juventus essaye d’avoir des résultats en Ligue des Champions ; c’est une compétition très difficile et il ne faut pas seulement avoir de l’intention pour la gagner. »

Quel est votre avis sur le tirage au sort de la Coupe du Monde ? L’Argentine ou la France, l’une de ces équipes peut-elle gagner ?

Pochettino : « Peut-être ! La France et l’Argentine sont deux très grandes sélections. Les groupes sont toujours difficiles, plus difficile que sur le papier. Argentine, Mexique, Pologne et Arabie saoudite ; sur le papier, on peut voir ‘Argentine comme favorite, mais en réalité il faudra être compétitif pour gagner. La France, bien sûr, peut gagner. Mais il faut faire attention au Danemark, je le disais aujourd’hui à Mbappé et Kimpembe de faire attention à eux, car c’est une bonne sélection. »

Paris United

GRATUIT
VOIR