à la uneArticleConférence de presseDirigeants & StaffLe Club

Galtier, des réponses qui posent question

Comme avant chaque rencontre, a eu lieu la conférence de presse de Christophe Galtier avant le Reims–PSG de samedi soir. Deux réponses ont retenu notre attention et peuvent étonner.

C’est une obligation avant chaque rencontre : la conférence de presse est un passage obligé pour les entraîneurs et Christophe Galtier a donc pu répondre à plusieurs questions, quarante-huit heures après Benfica et vingt-quatre avant Reims.

Il a parlé de Donnarumma ou encore d’une éventuelle réflexion sur un changement de système. Mais deux réponses peuvent étonner ou en tout soulever des interrogations.

À propos de la fatigue des joueurs, et notamment des blessures et de la gestion de la fatigue, l’entraîneur parisien a répondu : « On évalue l’état de forme des joueurs, la fatigue de chacun, il faut faire attention parce que le calendrier est surchargé. Il faut que les joueurs récupèrent le plus et le mieux possible ».

À son arrivée, il avait déjà évoqué le calendrier surchargé et une saison très spéciale avec cette Coupe du Monde placée en plein milieu. Mais il avait ajouté qu’il avait un effectif pour faire tourner mais aussi faire du coaching. Mais, non seulement, il aligne le même onze de départ plus de trois fois sur quatre, mais, exceptées les trois premières rencontres, il n’effectue pratiquement plus de changement avant la 78ème, sauf blessure.

Beaucoup de joueurs attirés par le côté gauche

L’autre réponse étrange concerne le positionnement de Soler. Après avoir parlé de son adaptation, logique quand on change de club mais aussi de pays, il a parlé de sa place sur le terrain : « Il n’a pas beaucoup joué, on l’a vu dans un positionnement différent avec l’Espagne qu’avec Valence, il est capable de jouer entre les lignes, à droite, mais surtout à gauche, il aime entrer sur son pied droit ».

Luis Campos a passé une heure chez Jérôme Rothen sur RMC et a expliqué qu’une équipe était un puzzle. Il avait alors ajouté qu’un des problèmes était que Neymar et Mbappé aimaient occuper la même zone de terrain, à savoir côté gauche pour rentrer à l’intérieur. Là encore, la réponse de Galtier devient donc étrange. Si c’est un problème que le français et le brésilien aiment occuper la même zone, pourquoi être allé chercher un troisième joueur qui, certes, peut jouer à droite, mais qui est mieux à gauche pour rentrer sur son pied droit ?

Après avoir très bien communiqué et bien débuté la saison, Christophe Galtier serait-il, comme tous les entraîneurs passés avant lui, en train de se perdre dans l’environnement PSG, le statut des stars, mais aussi l’obligation de résultat ?

Pour terminer, le PSG se déplacera en bus pour aller à Reims et on espère aussi que ce sera repris partout.

Paris United

GRATUIT
VOIR