à la uneAvant matchConférence de presse

Conférence de Tuchel avant PSG v Nice : « Nous avons surmonté beaucoup d’obstacles mais aujourd’hui c’est une phase bizarre et compliquée »

Demain à 17h, l’OGC Nice va venir affronter les hommes de Thomas Tuchel au Parc des Princes, là où les Parisiens sont les plus forts. Le coach allemand s’est exprimé en conférence de presse à la veille de ce match.

 

Les suspendus et absents

« Mbappé est suspendu, Kurzawa ne s’est pas entraîné hier. Pour Edi on n’est pas encore sûr. Thiago Silva et Thomas Meunier sont encore blessés. J’espère avoir du monde demain. »

 

L’état de forme de l’équipe

« Lors d’un entraînement on récupère. On a joué une finale, deux jours après on a joué Montpellier. Nous sommes fatigués, hier et avant-hier étaient des jours de récupération. Aujourd’hui, c’était de la préparation et il fallait s’amuser un peu, retrouver le plaisir. J’attends un bon match contre Nice. Ils ont de la personnalité avec Dante, Saint-Maximin etc … ils jouent de manière fluide et efficace. »

 

On parle beaucoup de crises au sein du club … comment le vivez-vous ?

« On manque beaucoup de joueurs, Kylian maintenant et peut-être Neymar. On manque de joueurs clés. C’est une phase compliquée. Nous sommes déjà champions et avons déjà clôturé le championnat. Nous avons surmonté beaucoup d’obstacles mais aujourd’hui c’est une phase bizarre et compliquée. On manque de compétition et de concurrence pour nous améliorer, grandir et évoluer. C’est la même situation depuis plusieurs semaines. Les gars ne sont pas des magiciens, ce sont des êtres humains. Nous ne sommes forcément pas à 100%. On veut que tout le monde montre de la mentalité, c’est nécessaire au PSG pour gagner. Pourquoi sommes-nous dans cette situation ? Cela dure depuis janvier. »

 

Vous êtes suivi par beaucoup de clubs, avez-vous songé à quitter le PSG ?

« Non. Jamais. Je n’ai jamais pensé à ça. »

 

Estimez-vous avoir une part de responsabilité dans les derniers échecs ?

« Oui je suis entraîneur, j’ai forcément ma part. Je connais les raisons et je sais ce qu’il s’est passé. Mais à la fin, nous sommes entraîneurs et c’est normal. »

 

Le retour de Cavani arrive-t-il au bon moment, au vu des blessés et suspensions ?

« Oui, s’il est de retour. Il a fait l’entraînement avant Montpellier mais il n’a pas joué. Il s’entraîne avec nous aujourd’hui, mais je ne sais pas s’il sera là demain. »

 

Craignez-vous la réaction des supporters ?

« Oui c’est possible, il y a eu de fortes réactions après Manchester. Mais c’est normal il faut que nous assumions. La défaite face à Rennes, c’était de notre faute. On doit accepter ces réactions. »

 

Avez-vous parlé à Kimpembe après ses deux buts contre son camp ? Qu’attendez-vous de lui ?

« Comme je l’ai souvent dit : j’aime beaucoup « Presko ». Il a un bon état d’esprit et de bonnes qualités. Je lui ai dit ce qu’il fallait qu’il améliore, comme sa concentration sur 90 minutes. Nous ne sommes pas en colère contre lui, nous sommes une équipe et travaillons ensemble. Ces erreurs se jouent sur des détails, mais il faut rester attentif et concentré. Il est jeune et là pour s’améliorer. Thiago et Thilo sont blessés, mais Presnel est fiable. C’est bien et il doit continuer. »

 

Neymar, Mbappé et Di María sont pressentis pour être le meilleur joueur de Ligue 1, même chose pour les entraîneurs vous êtes pressenti, qui des entraîneurs vous a le plus marqué ?

« Chaque entraîneur a son style et des joueurs différents. Impossible pour moi de dire qui est le meilleur, tout dépend de la situation. Je ne peux pas juger de ça, je suis quelqu’un d’extérieur, je ne sais pas qui peut être au maximum ou non. J’ai beaucoup de respect pour mes collègues. »

 

Qu’est-ce que les Qataris vous ont dit concernant les dernières performances ? Comment comptez-vous rendre « Paris Magique » ?

« Non il n’y a pas de soucis, nous parlons souvent avec le président et le directeur sportif. Nous ne sommes pas satisfaits non plus mais nous faisons en sorte de retrouver notre meilleur niveau et notre envie. C’est important de trouver des joueurs fiables pour reconstruire l’équipe et y apporter de la concurrence. C’est nécessaire de travailler cela. »

 

Qu’avez-vous pensé de la réaction de Neymar après la finale ? Avez-vous parlé avec lui de sa place dans l’équipe ?

« Neymar n’aime pas perdre et il est triste de cette situation. Tout ce qui est dit sur lui a une influence sur lui. C’est facile de le juger de l’extérieur, mais dès qu’il s’ouvre à vous, vous trouvez une nouvelle personne. Il a un très grand cœur, là où il faut. Il faudrait qu’il montre ça au monde et peut-être que ça en fera taire certains. Ce genre de réaction ne lui va pas, c’était une erreur de sa part. Personne n’est content de cela au club. J’aimerais qu’il montre qui il est vraiment, ce serait fantastique. »