à la uneAvant matchConférence de presse

Conférence de presse Thomas Tuchel avant-match SRFC v PSG

A la veille du deuxième match de la saison contre Rennes, Thomas Tuchel s’est présenté à la traditionnelle conférence de presse d’avant-match. Extraits.

 

Un point sur le groupe à Rennes

Layvin Kurzawa est malade. Herrera et Kherer sont blessés. Neymar a repris l’entrainement mais est trop juste. Pour Kimpembe, c’est encore trop tôt pour rejouer. On va attendre encore une semaine.

Ce sont les retrouvailles avec Rennes…

Le Trophée des champions en Chine fut très difficile contre eux. Ils sont disciplinés, courageux. Ils ont gagné le premier match de championnat et je m’attends à un match compliqué. Ce sera difficile de jouer chez eux. Je m’attends à un match compliqué.

Comment s’est passé l’intégration de Gueye et comment comptez vous l’utiliser ?

Son intégration s’est bien passée car il parle français et anglais. Il est poli, humble et s’intègre bien. Il doit s’adapter à notre style, c’est un nouvel exercice pour lui. Il faut lui donner du temps pour s’adapter, il est attentif. C’est encore un peu tôt pour jouer mais avec les joueurs blessés il sera parmi nous demain. Il peut jouer 6, en double pivot mais aussi en 8. Il peut fermer des espaces, récupérer des ballons, c’est cela son profil.

Sur la marge de progression d’Abdou Diallo

Il a bien joué, mais c’est jamais facile de s’intégrer, s’adapter dans un nouveau groupe et sur le terrain. Jouer au Parc, avec l’ambiance, il y a de la pression, c’est pas évident au début. Il est très ambitieux et s’entraine très bien. Il veut s’améliorer et se perfectionner.

Marquinhos, l’homme fort…

Il s’est habitué au poste, il s’y sent bien. Il a gagné de la confiance en milieu. Son potentiel est incroyable, il peut jouer défenseur central ou six au même niveau. Il n’a pas de limite.

En quoi il est différent de Gueye ?

Marqui est très complet. Il peut courir beaucoup, gagner des duels, se repositionner dans l’axe derrière s’il faut. Avec Gueye on doit attendre encore, il n’est pas un défenseur. Il a davantage le profil pour aider les autres à récupérer le ballon.

Neymar, parti pour rester ?

Je ne sais pas si le temps change beaucoup de choses. Le mercato va fermer à un moment donné et je le considère comme l’un de mes joueurs. L’équipe sera plus forte avec un Neymar, un Neymar agressif, dans un bon état d’esprit. Aujourd’hui, il n’y a pas de solutions vers un départ, il a encore trois ans de contrat.

Avez vous parler avec lui de la réaction du parc ?

C’est un garçon sensible. Je dois le protéger et le pousser à rejouer avec l’équipe et être le meilleur possible. Une équipe forte du PSG, c’est une équipe avec lui.

Di Maria peut-il encore progresser ?

On va tout donner pour qu’il reste à ce niveau, sans blessure et être le même joueur que la saison dernière. Il était excellent, fiable. Il a été blessé en fin de saison dernière et je reste prudent avec lui, je ne veux pas qu’il se reblesse. Il est super important pour nous. 

Paris United

GRATUIT
VOIR